L’iPhone est désormais le téléphone le plus vendu en Chine

Autrefois dominé par Huawei, le marché des smartphones en Chine est aujourd’hui contrôlé par Apple.

Dans le marché très concurrentiel des smartphones, il est difficile pour les sociétés de se faire une place et d’y rester. Apple semble toutefois parvenir à surmonter facilement les difficultés liées à ce secteur. En octobre dernier, le cabinet d’études Counterpoint avait dévoilé qu’Apple récoltait à lui seul 75 % des bénéfices sur le marché des smartphones durant le deuxième trimestre 2021, alors même qu’il ne représentait que 13 % des ventes.

Dans une nouvelle étude, le cabinet Counterpoint indique que les ventes d’iPhone ont augmenté de 46 % depuis le mois de septembre, devenant par la même occasion le premier fournisseur de smartphones en Chine. De manière globale, le marché des smartphones en Chine n’a augmenté que de 2 % sur la même période.

« Apple aurait pu gagner plus sans les pénuries, en particulier pour les versions Pro », affirme le directeur de la recherche Tarun Pathak. « Néanmoins, Apple gère mieux sa chaîne d’approvisionnement que les autres fabricants d’équipement. »

Les ventes de smartphones en Chine entre janvier 2019 et octobre 2021. © Counterpoint Research

Sur le graphique fourni par Counterpoint, on peut constater que si entre janvier 2019 et novembre 2021, le marché chinois était dominé par Huawei, celui-ci ne représente plus aujourd’hui que 8 % du total des ventes. À l’opposé, Apple était toujours resté un peu à la traine au niveau des ventes, mais sa récente hausse de popularité l’a fait passer au-dessus de Vivo, Oppo et Huawei.

« La dynamique du marché a de nouveau changé en octobre. Grâce au succès de l’iPhone 13, Apple est devenu le premier fabricant d’équipement en Chine », explique Tarun Pathak. « Le marché chinois a été lent tout au long de l’année et la croissance d’Apple est un signe positif. Cela indique que les utilisateurs de smartphones chinois mûrissent rapidement et cherchent à acheter plus d’appareils haut de gamme, ce qui peut être une bonne opportunité pour les marques. »

Enfin, le cabinet lie cette hausse de popularité à la pénurie de semiconducteurs en cours actuellement : « La chaîne d’approvisionnement donne la priorité aux appareils haut de gamme et à marge plus élevée au milieu des pénuries ». Pour parvenir à maintenir la cadence, le journal Nikkei Asia affirmait début novembre qu’Apple avait dû sacrifier la production d’iPad.