Apple va enfin laisser les utilisateurs réparer leur iPhone avec du matériel agréé

Il était devenu presqu’impossible de réparer soi-même un iPhone ou un Mac sans avoir une expérience au préalable.

Tous ceux qui ont déjà eu l’écran de l’iPhone fissuré ou la batterie trop usée savent à quel point il peut être couteux de procéder à leur remplacement chez un réparateur agréé ou chez Apple directement. En effet, selon votre modèle d’iPhone 13, un nouvel écran apposé par les ouvriers de la Pomme coûte entre 251,10€ et 361,10€. Un prix exorbitant, surtout lorsque l’on sait ce que cela coûte réellement à Apple et la marge qu’elle se fait dessus. Néanmoins, il semblerait que cela devienne de l’histoire ancienne.

En effet, dans un communiqué publié sur son site internet ce mercredi 17 novembre, Apple a annoncé le lancement du programme Self Service Repair pour 2022. Comme son nom l’indique si bien, ce programme permettra aux clients de réparer eux-mêmes leur iPhone sans avoir à se déplacer vers un Apple Store. La Pomme a toujours été farouchement opposée à laisser les utilisateurs réparer leur iPhone. C’est donc un joli virage à 180° qu’elle opère.

Concrètement, le programme sera officiellement lancé au début de l’année prochaine aux Etats-Unis, puis courant 2022 dans d’autres pays et, on l’espère, la Belgique. Si, dans un premier temps, les utilisateurs pourront réparer l’écran, la batterie ou encore l’appareil photo de leur iPhone 12 ou 13, Cupertino promet d’élargir le programme vers d’autres produits, à commencer par les Mac M1.

Aucun prix n’a filtré pour l’instant, mais Apple promet que les utilisateurs obtiendront un crédit sur un prochain achat s’ils renvoient les pièces usagées pour recyclage. Toutefois, il est indiqué que “plus de 200 pièces détachées et outils seront proposés et permettront d’effectuer les réparations les plus courantes sur iPhone 12 et 13”.

C’est un geste d’Apple qu’il convient de saluer. La firme ne cesse de vanter ses efforts en matière de lutte pour le climat avec l’usage d’appareils composés presqu’exclusivement de matériaux recyclés. Il est en revanche possible que ce nouveau service coïncide avec la loi votée aux Etats-Unis pour faire appliquer les lois sur le droit à la réparation.

Quoi qu’il en soit, ce sont les clients qui seront les premiers ravis.