Crédit : Pixabay

L’Apple Watch comme aide contre la maladie de Parkinson

La FDA vient d’autoriser une start-up à utiliser l’Apple Watch comme outil de surveillance de la maladie de Parkinson.

Tim Cook a déclaré à quelques reprises que l’une des plus grandes contributions d’Apple à l’humanité soit les progrès de la santé. Bien que cela puisse parfois sembler grandiose ou pompeux, Apple poursuit sa marche en avant. Les améliorations continues intégrées aux capacités de ses appareils établissent de nouvelles frontières dans la façon dont les appareils peuvent nous aider.

Une start-up à la manœuvre

La start-up américaine (spécialisée dans l’analyse des données cérébrales et neuronales) Rune Labs vient de recevoir une autorisation spéciale de la FDA (Food and Drug Administration). Cette dernière l’autorise à utiliser l’Apple Watch à des fins de surveillance de certains symptômes chez des patients atteints de la maladie de Parkinson. Grâce à cela, elle pourra rassembler et mettre à disposition des informations relatives à la santé des malades.

Une analyse des tremblements

La plate-forme StrivePD de la start-up va utiliser les capteurs de mouvement de l’Apple Watch, pour contrôler et analyser les tremblements chez certains malades. Les données sont toutes recueillies dans une application iPhone, qui permet aux patients d’enregistrer leurs symptômes et de suivre leur traitement.

Pour parfaire son analyse, elle combinera également ces relevés avec des informations provenant d’autres sources, telles qu’un implant Medtronic pour mesurer les signaux cérébraux.

Il y a fort à parier que cette nouvelle donnera un coup de fouet aux efforts visant à détecter les signes précoces de la maladie de Parkinson. Pour rappel, en Belgique, la maladie de Parkinson touche environ 30 000 personnes.

_
Suivez Belgium-iphone sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.