Crédit photo : AFP

Pourquoi il ne faut surtout pas installer l’application officielle des JO de Pékin

Les Jeux olympiques d’hiver ont lieu actuellement à Pékin en Chine. Pour suivre l’évènement sur votre smartphone, il existe une application officielle. Ne la téléchargez pas. 

Cela n’est certainement pas passé inaperçu, mais jusqu’au 20 février 2022, le monde vit au diapason de Pékin qui organise ses jeux olympiques d’hiver. Pour permettre de suivre en direct les différentes compétitions, les autorités chinoises ont développé une application officielle “My2022”. Cette application doit être téléchargée obligatoirement par toutes personnes liées de près ou de loin aux JO. On parle des athlètes, des équipes sur place, des proches des participants ou encore des journalistes.

Une surveillance inédite

Les autorités ont même requis que les personnes concernées téléchargent My2022 14 jours avant la cérémonie d’ouverture des jeux, en plus de données personnellement identifiables, et toutes les données autour de leur statut COVID-19 (tests, vaccins, symptômes éventuels…). Cette surveillance extrême est plutôt inédite pour des jeux olympiques. Mais ce n’est pas le seul problème inquiétant. Car en plus de laisser les services compétents du pays fouiller dans vos données personnelles, l’application est également assez mal sécurisée.

Vos données personnelles en danger 

À en croire Citizen Lab, la sécurité mise en place de cette application est désastreuse. En effet, il est facile pour n’importe quelle personne mal intentionnée de détourner l’application pour aspirer vos données personnelles. Des pages sans vérification SSL sont présentes dans l’application, mais également permettrait la possibilité d’attaque de type “Man-in-the-Middle”. Ce type d’attaque autorise un logiciel espion à vous suivre et à modifier l’intégralité du trafic d’un appareil en direct.

Une censure déguisée

Citizen Lab. ne s’arrête pas là dans son analyse. En effet, ils affirment avoir découvert des listes de mots sensibles qui pourraient servir à une future fonctionnalité de censure. Ils ont réussi à découvrir plus de 2400 mots en chinois traditionnel, anglais, tibétain et ouïgour sont recensés dans l’application. Actuellement, aucune censure n’a été détectée, mais cette liste pose évidemment question.

Si vous n’avez pas l’intention de vous rendre à Pékin dans les prochains jours pour assister aux Jeux Olympiques d’hiver, nous vous déconseillons d’installer cette application. Les versions iOS et Android sont toutes les deux visées par ce manquement au niveau de la sécurité.

_
Suivez Belgium-iphone sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.