Apple conteste sa condamnation et fait appel

L’entreprise ne veut pas se contenter d’une demi-victoire.

Nouveau retournement dans la saga Apple contre Epic Games. La firme à la pomme a en effet annoncé qu’elle contesterait le verdict de la juge fédérale dans sa bataille juridique contre Epic Games, le créateur de Fortnite. Début septembre, la juge Yvonne Gonzalez Rogers avait jugé qu’Apple n’était pas dans une situation de monopole, mais avait cependant établi la nécessité pour l’entreprise d’autoriser les développeurs à vendre leurs applications et services en dehors de l’App Store. Ce dernier resterait cependant le seul endroit à partir duquel il est possible d’installer une application.

Dans la pratique, ce jugement permettrait aux utilisateurs d’iPhone ou d’iPad d’acheter une application ou un jeu vidéo directement sur le site de l’entreprise qui l’a développé ou qui en détient les droits. Après l’opération, un lien aurait redirigé le client vers l’App Store afin qu’il puisse télécharger l’application. Problème pour Apple, cette méthode l’empêcherait de prendre une part sur chaque transaction, ce que la firme n’est pas disposée à abandonner.

Actuellement, Apple récupère entre 30 et 60 % de revenus sur les applications de sa boutique. La décision de la juge Yvonne Gonzalez Rogers oblige Apple à autoriser immédiatement les liens de paiement externes à l’App Store, mais si l’appel est accepté, cela retarderait un éventuel changement jusqu’à une nouvelle décision. Selon CNBC, l’affaire risque de ne plus se compter en mois, mais en années. En attendant, Apple pourra toujours exiger que ses systèmes de paiement soient utilisés pour les transactions in-app.

Pour résumer, si Apple gagne cet appel, les développeurs devront continuer à passer par les services d’Apple et payer une commission sur chaque transaction, mais si Apple perd, les développeurs seront libres de passer ou non par l’App Store pour les achats. Au vu des chiffres de bénéfices qui ont récemment été diffusés à l’occasion de ce procès, et qui se comptent en milliards, on peut comprendre la réticence d’Apple vis-à-vis de ce jugement. La prochaine audition de ce dossier est prévue le 16 novembre. Nous vous tiendrons informé de l’évolution de l’affaire.