Une pénurie mondiale de semi-conducteurs affecte plusieurs industries.

Apple rencontrerait des difficultés pour produire suffisamment d’iPad et de MacBook en raison d’une pénurie mondiale de composants. La pandémie de coronavirus a en effet eu un impact important sur la production de plusieurs composants clés pour l’industrie technologique, mais pas seulement. Outre les problèmes de mains d’œuvre et de livraison des matières premières nécessaires à la production des composants, la crise sanitaire a poussé une bonne partie de la population à se mettre au télétravail ce qui a fait grimper la demande pour du matériel informatique. La soif de divertissement – streaming et jeux vidéo – aussi. Or, les fournisseurs ne sont plus en mesure de répondre à la demande des différentes entreprises technologiques. Et Apple ne fait pas exception.

La firme à la pomme aurait tout de même réussi à mettre la main sur un nombre important de composants, mais ces derniers seraient réservés à la production de produits clés d’Apple, notamment l’iPhone. L’entreprise américaine aurait d’ailleurs anticipé le problème et prévoirait de lancer plus tôt qu’habituellement la production des pièces pour l’iPhone 13.

Malheureusement, il n’y aurait pas suffisamment de pièces pour assurer la production d’iPad et de MacBook, rapporte Nikkei. On peut tout de même imaginer qu’Apple ait prévu un stock de semi-conducteurs pour la production des nouveaux modèles de tablettes et d’ordinateurs portables qui, selon la rumeur, devraient être dévoilés au cours des prochains mois. Mais d’autres composants manqueraient tout de même à l’appel.

Ces éléments expliqueraient pourquoi Apple n’a toujours pas dévoilé de nouveaux produits en 2021. La pénurie de composants aurait en effet poussé Apple à retarder la production de masse de ses nouveaux produits, et donc, leur présentation.