Depuis la WWDC de 2020, Apple met à disposition des développeurs et de ses utilisateurs un nouveau label de confidentialité.

On le sait, Apple met la vie privée de ses utilisateurs au cœur de ses produits, et ce depuis de nombreuses années maintenant. Le scandale des écoutes de Siri avait mis le feu aux poudres et avait ainsi forcé Apple qui, après avoir présenté ses excuses, dut faire preuve d’une plus grande transparence sur ses agissements.

C’est pourquoi, depuis quelques keynotes déjà, Apple prend toujours le temps de bien expliquer à quel point ses produits respectent la vie privée de ses utilisateurs. Ainsi, les écoutes de Siri ne sont désormais plus reliées aux utilisateurs, la géolocalisation de ceux-ci ne sont pas suivies en permanence et les développeurs doivent fournir, pour leurs applications, un rapport complet des données qu’ils stockent sur les utilisateurs sur l’App Store.

C’est en effet lors de la WWDC 2020 qu’Apple a annoncé avoir mis en place une “étiquette nutritionnelle” de confidentialité destinée aux applications proposées sur l’App Store. Disponibles depuis le 8 décembre dernier, ces données sont disponibles sur l’App Store et sont par conséquent visibles pour quiconque souhaite installer une application, qu’elle soit fournie par Apple ou un développeur tiers.

Afin d’accéder à la page détaillée des information que prennent sur vous les applications d’iOS et d’iPadOS, rendez-vous dans l’App Store. Rendez-vous sur la page d’une application au choix, comme Facebook ou Amazon. Une fois sur la page de ladite application, descendez plus bas, jusqu’à atteindre l’onglet bleu Confidentialité, avec une main bleue à sa droite.

Malheureusement, ces données de confidentialité sont moins explicites chez nous que sur l’App Store anglophone. En effet, si vous cliquez sur l’onglet Confidentialité depuis l’App Store anglais ou américain, vous accéderez à une page, certes très longue, mais étonnamment très détaillée. En revanche, si la même opération est faite depuis l’App Store belge, votre appareil vous renverra directement sur la page web du développeur, avec une pléthore d’informations peu claires.

L’annonce d’Apple quant à cette nouvelle charte est disponible depuis son site, à la page qui lui est dédiée.