En augmentant le nombre de batteries de l’Apple Watch, celle-ci pourrait gagner en autonomie, véritable point noir de la smartwatch pommée.

La firme de Cupertino vient de déposer un nouveau brevet concernant l’Apple Watch, rapporte AppleInsider. Celui-ci laisse entendre qu’Apple chercherait à corriger le principal défaut de sa montre connectée : son autonomie. En effet, contrairement à d’autres constructeurs de smartwatches, l’Apple Watch ne tient même pas une journée complète avec une seule recharge. C’est pourquoi l’entreprise à la pomme envisage d’intégrer davantage de batteries à sa montre connectée, histoire de prolonger son autonomie.

Pour éviter que le cadran de la montre ne soit trop imposant, Apple réfléchit à la possibilité d’intégrer des mini-batteries dans le bracelet de la smartwatch. De cette manière, l’entreprise pourrait augmenter son autonomie tout en préservant l’épaisseur du cadran.

L’idée d’Apple est d’intégrer des petites cellules de batteries de forme cylindrique reliées entre elles. Cela permettrait d’évier d’épaissir le bracelet tout en assurant une certaine flexibilité et en prolongeant l’autonomie du cadran.

En parallèle, la firme de Cupertino réfléchit également à la possibilité d’intégrer davantage de capteurs dans ses montres connectées, notamment dans les bracelets. Ceux en tissus seraient extensibles, afin de s’adapter parfaitement au poignet de leurs porteurs. Les capteurs offriraient ainsi une plus grande précision des mesures cardiaques, de la fréquence respiratoire ou encore de la température.

Reste à voir si et quand Apple pourrait exploiter ces idées et proposer des modèles d’Apple Watch repensés. En développant des modèles avec une plus grande autonomie, la firme à la pomme pourrait confirmer sa position de leader sur le marché des montres connectées.