Les tensions entre l’Inde et la Chine auraient un impact direct sur la production d’iPhone.

En plus des retards de production de ses nouveaux smartphones suite à la pandémie de coronavirus, Apple doit faire face à un autre problème. La firme californienne semble en effet être une victime collatérale des tensions qui règnent entre la Chine et l’Inde. Les relations entre les deux pays se sont en effet détériorées depuis quelque temps.

Il y a quelques jours, un affrontement entre des soldats indiens et chinois à la frontière contestée de l’Himalaya a causé la mort de 20 soldats indiens. Cela a évidemment renforcé les tensions. L’Inde a emboîté le pas aux États-Unis en accusant la Chine d’espionnage et a ainsi décidé d’interdire une cinquantaine d’applications chinoises au sein de son territoire.

Récemment encore, l’Inde a mis fin aux exemptions de droits de douane pour les importations de marchandises chinoises par bateau et avion. Les importations de composants d’iPhone sont donc désormais soumises à un « examen supplémentaire » à la frontière, rapporte Reuters. Cela a évidemment entraîné des perturbations dans les usines de Foxconn, important fournisseur d’Apple, situées dans le sud de l’Inde.

Sans les composants nécessaires, les employés de Foxconn ne peuvent plus assembler les smartphones pommés. La production est donc ralentie, voire stoppée.

Difficile de savoir si la situation pourrait s’améliorer pour les affaires d’Apple. Les tensions entre la Chine et l’Inde ne semblent pas être sur la bonne voie pour s’arranger prochainement. Il se pourrait tout de même que le gouvernement indien fasse une exception pour les grandes entreprises comme Apple qui ne seraient donc plus une victime collatérale des tensions entre les deux pays. Les importations de leurs composants ne seraient pas ralentis aux douanes.