Sur le marché des systèmes d’exploitation, iOS et Android se font la guerre. Une confrontation qu’on retrouve aussi chez les utilisateurs qui défendent leur interface préférée. Pourtant, les deux ont de bons arguments, notamment en termes d’applications et de services.

Il est vrai qu’on a tendance à opposer iOS et Android, ou iPhone et le reste des smartphones, mais d’un côté ou de l’autre, on retrouve des aspects positifs et négatifs. Le cas d’Apple Music est d’ailleurs un bon exemple puisque, même s’il a été créé par la Pomme, il séduit de plus en plus d’utilisateurs Android.

Au-delà du simple lecteur musical, Apple Music est avant tout un service de streaming musical, à l’image de Spotify, qui propose des chansons et albums en exclusivité pendant un temps. Donc, s’abonner à Apple Music, c’est profiter des exclusivités de la Pomme ainsi que de son catalogue de près de 50 millions de morceaux.

Et le service connaitrait un énorme succès chez les utilisateurs Android. Selon les estimations de la société d’analyse Sensor Tower Store Intelligence, ils seraient plus de 40 millions à s’être abonnés à Apple Music. Un chiffre à relativiser tout de même puisque celui-ci ne differencie pas les abonnés payants de ceux qui profitent du mois gratuit. En réalité, les utilisateurs payants d’Apple Music sur Android ne représenteraient que 28% de l’ensemble des abonnés au service de streaming.

L’application d’Apple aurait connu une popularité importante au cours du premier trimestre de 2019, passant de la 32e à la 25e place des applications les plus téléchargées sur le Play Store, l’équivalent Android de l’App Store. L’année dernière, le téléchargement de l’application aurait augmenté de 43%.

Comme quoi, les services de la Pomme ont du bon, même pour les propriétaires de smartphones Android. Spotify a du souci à se faire.