C’est désormais officiel : l’iPad n’est plus dans les petits papiers de la pomme. Le géant californien a annoncé ce lundi la disponibilité de deux nouvelles tablettes sans passer par la case keynote.

Traditionnellement, les nouveaux iPad étaient présentés à l’occasion d’une keynote dédiée, dans le courant du printemps. Apple change la recette et nous dévoile cette année ses deux nouveaux modèles sans organiser d’événement. Une façon de faire qui témoigne d’un certain désintérêt de la marque pour ses tablettes, qui ne se vendent plus aussi bien qu’autrefois.

C’est un fait, l’iPad ne séduit plus. S’il reste la tablette la mieux vendue au monde, ses ventes n’ont cessé de diminuer au cours des derniers mois. Le fait qu’Apple les rende disponible sans les annoncer au préalable est symptomatique d’une situation délicate pour la pomme, qui reproduit une stratégie déjà utilisée à plusieurs reprises avec certains modèles de Mac peu populaires. Dans la pratique, cette stratégie permet à Apple de réduire les coûts un maximum et concentrer ses efforts, côté marketing, sur ce qui marche ou ce qui présente un intérêt stratégique.

Proposer directement à la vente ses nouveaux iPad sans passer par la case keynote permet à la pomme de dégager plus de temps pour ses futurs services lors de sa prochaine keynote, fixée au 25 mars prochain. Evénement au cours duquel nous devrions découvrir plusieurs nouveautés majeures…