Le revendeur Switch ne pourra plus vendre d’assurance sur le sol belge

Avec 21 magasins à son actif, Switch est la plus grande chaîne d’Appel Premium Ressellers de Belgique.

Depuis mercredi, la Switch Holding SA a perdu l’autorisation de commercialiser ses produits d’assurance sur le territoire belge.

“Cette décision fait suite aux constats résultant d’inspections faites dans différents points de vente, portant sur le non-respect de certaines dispositions légales ou réglementaires, notamment en matière d’information du client et de règles de conduite”, explique l’Autorité belge des services et marchés financiers (FSMA) dans un communiqué.

Effet immédiat

Les effets de la décision sont immédiats et seront maintenus jusqu’à ce que Switch “remédie aux manquements constatés”, précise le gendarme financier.

Aucun un changement n’est à prévoir pour ceux qui ont déjà souscrit un contrat d’assurance chez Switch.

Par ailleurs, si un client souhaite mettre fin à son contrat, il doit d’abord faire sa demande auprès de Switch ou de la société-mère SFAM. En cas de litige, il pourra s’adresser à l’ombudsman en matière d’assurances, ou se tourner vers la justice si les choses se compliquent.

Aller plus loin

La FSMA n’est légitime à se positionner pour le cas de Switch que depuis cette année.

En effet, il y a un an, un assureur d’un autre pays de l’UE pouvait proposer ses services en Belgique. Et ce, sans avoir besoin d’une accréditation séparée. Et ce, sous réserve d’un certain montant à ne pas dépasser.

Depuis, il est devenu impératif pour tous les assureurs, belges ou non, de s’enregistrer en Belgique. À savoir que la société Switch était inscrite en tant qu’intermédiaire d’assurance à titre accessoire

_
Suivez Belgium-iphone sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.