Une top model poursuivie par son harceleur pendant près de 5 heures grâce à un Airtag

Une top model a été harcelée par un inconnu qui a glissé un AirTag dans la poche de son manteau avant de la suivre pendant près de cinq heures.

Ce n’est pas la première fois qu’un AirTag est utilisé pour suivre quelqu’un à son insu, mais c’est probablement l’incident le plus médiatisé à ce jour. L’incident a eu lieu mercredi soir à New York et concerne le mannequin de Sports Illustrated  Brooks Nader.

Lors d’une soirée entre amis dans un restaurant à Manhattan, elle pense que quelqu’un de mal intentionné a glissé dans la poche de son manteau un AirTag. Il a fallu cinq heures avant que son iPhone ne l’alerte qu’elle avait un AirTag voyageant avec elle.
Paniquée, la top-modèle a confié dans une story sur Instagram sa stupeur : “Cet “appareil” m’a suivi pendant les cinq dernières heures à chaque endroit et n’était à personne dans mon “réseau”. 

Instagram / @brooksnader

Une médiatisation importante 

Le mannequin a relaté son expérience à ses 834 000 abonnés sur Instagram. Brooks Nader a averti ses abonnés des dangers de l’objet, soulignant que n’importe qui pouvait en glisser un dans votre poche ou votre sac à main et l’utiliser pour suivre vos mouvements avant d’alerter, dans un deuxième temps, directement Apple.

Instagram / @brooksnader

En réponse à l’histoire de Nader, un porte-parole d’Apple a déclaré à Fox News : “Nous prenons la sécurité des clients très au sérieux et nous nous engageons à protéger la confidentialité et la sécurité d’AirTag. AirTag est conçu avec un ensemble de fonctionnalités proactives pour décourager le suivi indésirable [ …] si les utilisateurs sentent que leur sécurité est en danger, ils sont encouragés à contacter les forces de l’ordre locales qui peuvent travailler avec Apple pour fournir toute information disponible sur l’AirTag inconnu.”

Pas un fait isolé

Ce n’est pas la première fois que nous entendons parler d’une utilisation abusive de l’AirTag au-delà de ce qu’Apple avait prévu. Nous avons également entendu parler de son utilisation à des fins de harcèlement, et bien qu’Apple ait intégré des fonctions anti-harcèlement, nous ne pouvons nous empêcher de penser qu’elles sont peut-être trop longues à activer.

Bien sûr, le fait que l’iPhone ait envoyé une alerte comme il se doit et une explication possible du retard de notification n’aidera pas à dissiper les craintes que les AirTags puissent être utilisés de cette manière, et ne devraient pas non plus. D’autres trackers pourraient être utilisés de la même manière, mais l’omniprésence des iPhone signifie que les AirTags sont plus susceptibles de fournir un emplacement précis. Et tandis que Tile et d’autres sociétés vendent des trackers depuis des années, l’entrée d’Apple sur le marché a sans aucun doute rendu ces appareils plus visibles – et des gens mal intentionnés commencent à apprendre comment ils pourraient les utiliser à mauvais escient.

_
Suivez Belgium-iphone sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.