Les nouveaux processeurs d’Apple pourraient voir le jour dès la rentrée prochaine, dans les MacBook Pro nouvelle génération.

Dévoilées en novembre 2020, les toutes nouvelles puces Apple Silicon M1 marquaient la fin d’un partenariat vieux de 15 ans entre Apple et Intel. La firme de Cupertino déploie désormais ses propres processeurs dans ses iMac depuis bientôt un an, et devrait poursuivre sa transition un an de plus. Ainsi, d’ici à novembre 2022, tous les modèles de Mac proposés par Apple sur son Apple Store devraient être équipés d’une puce Apple Silicon.

Après avoir développé la surpuissante M1, Apple s’apprêterait à dévoiler un nouveau modèle de processeur pour ses Mac, qui serait déployé dès la rentrée prochaine.

Ce qui la différencie de la puce Apple M1

Pour savoir ce qu’apportera le processeur Apple Silicon M2, il est avant tout nécessaire de faire un bref rappel de ce qu’est la M1. En délaissant une puce développée par Intel au profit de son M1, Apple passe à l’architecture ARM. En bref, cela signifie que toutes les composantes nécessaires au bon fonctionnement de l’ordinateur (GPU, CPU et processeur d’image) se trouvent dans cette toute petite puce développée sous architecture ARM. Il s’agit donc là d’un gain considérable de place au sein du portable, mais également une rapidité d’exécution nettement plus importante, une autonomie améliorée et un silence en utilisation non négligeable. Selon Apple, la puce Apple M1 offrait des performances 85% supérieures au processeur Intel.

L’architecture de la puce M1.

Avec sa puce M2, nul doute qu’Apple améliorera considérablement les statistiques de la précédente mouture. Elle devrait avant tout être encore moins énergivore, ce qui améliorerait considérablement l’autonomie du Mac. Le refroidissement s’en verrait lui aussi amélioré et permettrait donc un silence encore plus prononcé des ventilateurs.

Niveau performance, la Apple M2 serait bien évidemment encore plus performante que sa prédécesseur, et ce grâce à de nombreuses améliorations. Le nouveau SoC ARM des prochains Mac serait gravé à 5nm, ce qui permettrait ainsi à Apple d’y intégrer encore plus de semi-conducteurs, et donc d’améliorer la capacité de calcul de la machine. Le nombre de cœurs devrait lui aussi augmenter, et passer de 8 à 16 coeurs, avec la possibilité d’augmenter le nombre à 32 en fonction des options choisies et du modèle de Mac.

L’unique nouvelle puce Silicon ?

Vous l’avez peut-être déjà remarqué, mais tous les Macs proposés par Apple sur son store en ligne ne tournent pas sous une puce M1, comme le MacBook Pro 16″, l’iMac 27″ et le Mac Pro. Avant de passer à sa prochaine génération de SoC, Apple pourrait envisager de ne pas complètement mettre au placard la M1. Comme elle l’a déjà fait pour ses SoC de série A, la firme de Cupertino pourrait tout simplement proposer une version améliorée de la M1.

Revenons par exemple en 2018, lorsqu’Apple dévoile sa nouvelle puce Apple A12 Bionic, qui équipera par la suite les iPhone XS, XS Max et XR, mais également les nouveaux iPad Air et iPad Mini. Quelques mois plus tard, Apple annonce l’iPad Pro 11″ et 12,9″ équipés d’une nouvelle puce, l’A12X Bionic. Celle-ci est légèrement plus puissante que le modèle de base, avec quatre cœurs haute performance au lieu des deux du modèle de base. Viendra ensuite, en mars 2020, la puce A12Z Bionic, destinée à équiper l’iPad Pro de 4e génération.

A l’instar de la série A des puces Silicon, on pourrait voir débarquer un SoC M1X sur le prochain MacBook.

Apple pourrait, cette année, choisir d’adopter le même schéma pour ses puces de série M. Afin de ne pas tirer définitivement un trait sur son SoC M1, la Pomme pourrait nous annoncer un MacBook Pro tournant sous une nouvelle puce M1X. Ce ne sont évidemment que des spéculations, mais qui tiennent très bien la route, compte tenu des habituelles feuilles de route d’Apple.

Pour quand et pour quels produits ?

Cette année, Apple pourrait réserver une petite surprise quant à ses nouveaux processeurs maison. Si on attendait de pied ferme la puce M2 pour la rentrée, celle-ci pourrait finalement voir sa sortie décalée au premier semestre 2022, afin notamment de laisser le temps à ses Mac d’adopter le premier modèle. En effet, le MacBook Pro 16″ mis en vente par Apple fonctionne toujours avec une puce Intel i9. Il ne serait donc pas surprenant que la Pomme propose dès la rentrée un nouveau modèle de MacBook Pro grand format, mais équipé d’une puce M1X. D’autres ordinateurs pommés fonctionnent toujours sous un processeur Intel, comme l’iMac 27″ et le Mac Pro, mais aucune information n’a fuité quant à ces deux modèles.

Pour la nouvelle M2, il faudrait donc se montrer patient jusqu’à 2022. Apple devrait garder cette nouvelle puce pour les tout nouveaux MacBook Air qui seront annoncés début de l’année prochaine. A l’instar des récents iMac 24″, les nouveaux portables ultra-fins d’Apple devraient être déclinés en plusieurs coloris, et donc amorcer l’initiation aux puces M2.

Une chose est néanmoins certaine. La keynote de la rentrée sera l’occasion d’en apprendre plus sur la nouvelle puce que nous réserve Apple, et pour quand elle est prévue. Pour cela, nous devrons attendre le mois de septembre.