On ne sait pas combien de fuiteurs ont reçu des lettres des avocats d’Apple. 

Ce n’est pas un secret, la firme de Cupertino n’aime pas les fuites. C’est d’ailleurs pourquoi la politique interne est particulièrement stricte concernant les projets en cours, mais aussi vis-à-vis de ses fournisseurs et des employés. L’objectif est de limiter au maximum la divulgation d’informations concernant des produits non commercialisés. Or, il semblerait qu’Apple souhaite aller encore plus loin en s’attaquant directement aux leakers de référence. C’est notamment le cas de « Kang », l’un des plus fiables et des plus connus des leakers concernant Apple.

Ce dernier a indiqué sur la plateforme Weibo qu’il avait reçu une lettre d’un cabinet d’avocats représentant la firme à la pomme au sujet d’informations qu’il avait révélées par le passé. Dans leur lettre, les avocats d’Apple avertissent que la fuite d’informations sur des produits non commercialisés peut affecter l’entreprise de plusieurs manières. Cela peut en effet donner des avantages à ses concurrents, mais aussi induire les clients d’Apple en erreur « parce que ce qui est divulgué peut ne pas être exact ».

La lettre contenait également des captures d’écran des fuites de Kang. Ce dernier a indiqué qu’il ne publierait plus d’informations sur les projets d’Apple.

Pour l’instant, seul Kang semble avoir été contacté par les avocats d’Apple concernant des fuites sur des projets de l’entreprise technologique. Un autre leaker, L0vetodream, a affirmé ne pas avoir reçu de telle lettre provenant d’Apple. Peut être que ce dernier n’était pas aussi préjudiciable que Kang aux yeux d’Apple. Il faut dire que Kang était vraiment une référence dans le milieu. Il avait en effet divulgué toute la gamme d’iPhone 12 avant l’annonce, rapporté des détails sur l’HomePod mini avant ses débuts et signalé le retour de MagSafe sur l’iPhone, comme le rappelle 9to5mac.

En envoyant des lettres aux fuiteurs, Apple cherche évidemment à renforcer la confidentialité autour de ses projets. Reste à voir si la firme à la pomme ira plus loin dans ses menaces judiciaires.