Le nouveau service d’Apple sera disponible dans un nombre limité de pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie, l’Irlande et la Nouvelle-Zélande.

En septembre dernier, Apple a créé la surprise en annonçant l’arrivée d’un énième nouveau service. Pas de nouveau divertissement au programme, mais bien du sport puisqu’Apple Fitness+ proposera des cours de fitness personnalisés à ses abonnés. Et on connait enfin sa date de sortie : le 14 décembre prochain.

Le nouveau service a bien évidemment été conçu pour s’adapter parfaitement aux produits d’Apple, et plus particulièrement à l’Apple Watch. Il faudra d’ailleurs disposer d’une montre connectée pommée pour souscrire à un abonnement Apple Fitness+.

Les abonnés pourront suivre les vidéos d’entrainement sur leur iPad ou iPhone pendant que leur montre collectera des données sur les exercices réalisés. Les utilisateurs recevront ensuite un feedback de leur séance, indiquant le nombre de calories dépensées, leur fréquence cardiaque ou encore la durée exacte de leur entrainement.

Apple Fitness+ regroupera 21 coachs sportifs et proposera des vidéos pour un large panel de sports, allant de la danse au vélo d’appartement. Chaque semaine, les abonnés pourront profiter de nouveaux cours d’entrainement. Il faudra débourser 9,99$ par mois ou 79,99$ par an pour en profiter.

Cette orientation d’Apple, une entreprise de technologie, vers le fitness a de quoi surprendre. Pourtant, Apple n’a jamais caché son intérêt pour la santé et le sport qui permet de rester en forme. D’ailleurs, selon Jay Blahnik, le responsable des technologies fitness chez Apple, a indiqué à WSJ Magazine que le service était en préparation depuis 5 ans au sein de l’entreprise. Il s’agit donc d’un projet murement réfléchi et non d’une réponse à la crise sanitaire. Reste à voir si Apple Fitness+ parviendra à séduire des sportifs et moins sportifs.