Deux ans après son entrée sur le marché des enceintes connectées, Apple réitère l’expérience avec l’HomePod mini.

Apple a créé la surprise lors de sa seconde conférence de rentrée en présentant non pas l’iPhone 12, mais un tout nouvel HomePod. Cette deuxième enceinte connectée d’Apple se veut beaucoup plus compacte, son nom l’indique d’ailleurs puisqu’elle porte le nom de « mini ».

La qualité sonore est une nouvelle fois au centre de l’expérience. Apple l’a particulièrement soulignée, preuve que la firme de Cupertino mise sur cet aspect pour se différencier de la concurrence.

L’assistant virtuel d’Apple, Siri, est évidemment intégré à l’enceinte. Ce dernier sera en mesure de répondre aux requêtes des utilisateurs (lancer un chrono, enregistrer un rendez-vous, envoyer un SMS, etc.), mais aussi de les différencier.

Le nouvel HomePod pourra facilement se connecter à une autre enceinte pommée ou un iPhone puisqu’il embarque une puce U1 que l’on retrouvait déjà sur l’iPhone 11 et qui permet une liaison rapide entre l’enceinte et le smartphone.

L’HomePod mini sera commercialisé à partir du 16 novembre au prix de 99 $. Il sera disponible en deux coloris ; noir et gris. Les précommandes ouvriront le vendredi 6 novembre.

Moins de 100 $, c’est déjà un bel effort de la part d’Apple – le premier HomePod est toujours affiché à 299 $, deux ans après sa sortie –, mais cela reste tout de même beaucoup plus onéreux que la concurrence. De leurs côtés, Amazon et Google proposent en effet des enceintes connectées à une cinquantaine d’euros.