La nouvelle version de macOS, Big Sur, repense entièrement le design du système d’exploitation des Mac.

Après Catalina, Apple rend hommage à une autre célèbre région californienne, la côte Big Sur. Un nouveau nom pour un nouveau système d’exploitation qui succédera donc à Catalina et à macOS 10.15. La nouvelle mise à jour majeure de macOS introduira un design profondément différent, selon Craigh Federighi, le vice-président de l’ingénierie logicielle chez Apple.

Une interface visuelle proche d’iOS

Avec macOS Big Sur, Apple souhaite rendre le système d’exploitation des Mac plus harmonieux visuellement parlant. C’est pourquoi les icônes et d’autres détails visuels ont été revus et redessinés pour mieux s’articuler ensemble.

Les utilisateurs pourront contrôler davantage de paramètres, notamment les reliefs, les ombres et matières des interfaces et onglets, afin de mieux hiérarchiser les informations visuelles. À l’image d’iOS, le panneau de contrôle sera facilement accessible depuis la barre de tâche, en haut à droite. Les utilisateurs pourront y gérer les paramètres visuels, mais aussi le wifi, Bluetooth, volume ou encore activer l’option Ne pas déranger.

Comme iOS 14, macOS 11 – et non macOS 10.16 – intégrera des widgets dynamiques, ainsi que la barre de notifications. Cette dernière regroupera les alertes des mêmes apps en une seule, afin d’éviter de surcharger la barre latérale inutilement. Cette dernière sera également translucide, encore une fois comme sur iOS.

Avec macOS Big Sur, nul doute qu’Apple cherche à rapprocher l’OS des Mac de celui de l’iPhone, une manière pour la firme californienne de simplifier quelque peu le travail aux développeurs pour adapter leurs apps iOS à une utilisation macOS.

Messages ou iMessage ?

macOS Big Sur s’inspire d’iMessage pour mettre à jour l’application bureau de messagerie. Elle reprend d’ailleurs les nouveautés qui seront apportées par iOS 14, comme la recherche détaillée, l’édition des photos ou encore la création de Memojis.

Safari toujours plus respectueux de ses utilisateurs

En parallèle de la mise à jour de macOS, Apple perfectionne Safari. La firme américaine affirme que son navigateur web sera désormais 50% plus rapide que celui de Google, Chrome.

Il sera possible d’avoir un aperçu des fenêtres ouvertes sur Safari en survolant l’onglet avec sa souris. Une manière de simplifier le jonglage entre plusieurs fenêtres, même si cela reste tout de même une nouveauté minime. Les utilisateurs pourront plus facilement ajouter ou supprimer des sites fréquemment consultés sur la page d’accueil de Safari. La gestion des onglets en général sera également améliorée.

Mais le principal argument de la nouvelle version de Safari se situe au niveau de la protection de la vie privée de ses utilisateurs. Safari permettra à ses utilisateurs de bloquer facilement et nativement tous les trackers publicitaires.

L’app native de traduction instantanée annoncée sur iOS 14 sera également disponible sur Safari et permettra, vous l’aurez compris, de traduire en direct des pages web.

Il faudra patienter jusqu’à l’automne pour profiter de la version finale de macOS Big Sur. Les développeurs peuvent déjà l’utiliser pour adapter leur application et logiciel. Quant aux membres du programme de bêta-testing, il faudra patienter jusqu’au mois de juillet, normalement.