Les prochaines générations de Mac embarqueront des puces made in Apple, les Apple Silicon.

Après avoir passé en revue les précédentes grandes évolutions des Mac, Tim Cook a annoncé la nouvelle grande étape des ordinateurs pommés : la transition vers les puces Apple Silicon, des processeurs made in Apple basés sur l’architecture ARM et 10 ans de recherches en interne. La firme californienne tire donc un trait sur les processeurs signés Intel.

Les nouvelles puces pour Mac profiteront des années de développements des puces pour l’iPhone, l’iPad, puis l’Apple Watch. Elles partageront la même architecture, mais aussi la même qualité.

Ce changement devrait permettre à Apple de proposer des ordinateurs plus puissants et performants, avec une consommation d’énergie moindre, et ce, peu importe qu”il s’agisse d’un MacBook ou iMac.

Les applications et logiciels seront compatibles avec Apple Silicon dès le lancement des premiers Mac équipés des puces pommées, afin d’éviter que les utilisateurs ne soient perdus durant la transition.

Les premiers Mac équipés de puces Apple Silicon seront commercialisés d’ici la fin de l’année et la transition devrait prendre fin d’ici deux ans.

L’annonce a été faite au cours de la dernière keynote d’Apple, où le géant informatique a levé le voile sur les dernières versions de ses systèmes d’exploitation.