Deux des voitures autopilotées d’Apple fonctionnant en mode manuel ont été impliquées dans des collisions mineures en août.

Alors qu’Apple continue de tester son logiciel de conduite autonome, le California DMV rapporte plusieurs collisions impliquant des voitures autonomes de la marque à la pomme.

Le premier incident s’est produit à San Diego, en Californie, dans le quartier de Hillcrest, le 19 août. Le Lexus RX 450h était arrêté dans la circulation et a été percuté par une Hyundai. L’accident a été décrit comme mineur et n’a fait aucun blessé. Le deuxième accident s’est produit le 23 août à Cupertino, en Californie, tout près du campus Apple Park. Le véhicule équipé du système de conduite autonome d’Apple était en mode manuel et s’est arrêté dans la circulation lorsqu’il a été embouti par une Subaru Outback.

Ces deux incidents ne sont pas imputables au véhicule autopiloté ou à la personne qui le conduisait, et ne sont donc pas notables. Ce qui est intéressant, cependant, c’est que les véhicules d’Apple ont été impliqués dans deux collisions au cours du même mois alors qu’aucun accident depuis septembre 2019 n’est a déploré.

Plus tôt, cette année, les rapports de désengagement et de kilométrage du California DMV ont suggéré que les SUV Lexus d’Apple dotés d’un logiciel de conduite autonome ont parcouru plus ou moins 30 000 km en 2020, ce qui représente une forte augmentation par rapport aux années précédentes. Il est possible qu’Apple ait intensifié ses tests en 2021, ce qui a conduit à un nombre plus élevé d’incidents.

Apple teste son logiciel de conduite autonome depuis début 2017, en utilisant les véhicules Lexus RX 450h, équipés de capteurs et de caméras. Le travail sur la conduite autonome fait partie du projet de voiture de longue date d’Apple, et les rumeurs suggèrent qu’Apple prévoit de sortir un véhicule au milieu ou à la fin des années 2020.