Face à la pression du gouvernement américain, la firme de Cupertino envisagerait de transférer une partie de sa production hors de Chine.

Depuis de nombreux mois, les États-Unis livrent une guerre commerciale importante contre la Chine et les entreprises américaines qui ont font produire leurs marchandises dans ce pays. À plusieurs reprises, le président Trump a annoncé la mise à en place d’une taxe importante sur les produits exportés de Chine, une menace qui pourrait faire grimper le prix de certains produits, dont ceux de la Pomme.

Face à la pression américaine, Apple serait en train de réfléchir à délocaliser une partie de sa production hors de Chine. Selon Nikkey Asian Review, la firme californienne aurait demandé à ses principaux fournisseurs ce qu’une telle restructuration lui coûterait.

Une possibilité qui pourrait se faire même si les relations commerciales entre la Chine et les États-Unis s’arrangent, selon le média japonais. La dépendance d’Apple à la Chine lui paraîtrait trop importante à l’heure actuelle et la firme souhaiterait diversifier ses pôles de production.

Apple envisagerait de déplacer 15 à 30% de sa production dans des pays comme l’Inde, le Mexique, l’Indonésie ou la Malaisie. Mais pour plusieurs analystes, transférer une telle part de sa production ne serait pas faisable. Il faudrait y aller crescendo.

Reste à voir comment la situation évolue. De son côté, le fournisseur taïwanais de la Pomme Foxconn avait déjà affirmé qu’il disposait des ressources suffisantes pour assurer la production des iPhone en dehors de la Chine.