Des sources anonymes citées par The Wall Street Journal indiquent qu’Apple aurait diminué la production de ses trois derniers iPhone, les XS, Xs Max et Xr. En cause : une demande inférieure aux prévisions trop optimistes.

Bien avant son lancement, l’iPhone Xr était attendu comme un best-seller par les analystes. Suite à sa commercialisation le 30 octobre, les prévisions ont été revues à la baisse, notamment par Ming-Chi Kuo dont les estimations ont diminué de 30% en l’espace de quelques semaines.

Plus tôt ce mois-ci, un rapport avait également fait mention d’une hausse des ventes de l’iPhone 8 plus importante que prévu suite à la baisse de son prix, en dépit des ventes d’iPhone Xr.

Ces informations semblent aujourd’hui se confirmer, le rapport du Wall Street Journal indique qu’Apple éprouve des difficultés à anticiper les volumes de production dont l’entreprise a besoin.

Apple se porte-t-il mal?

Rien ne prouve en revanche qu’Apple affronte une baisse générale de son volume de vente d’iPhone. Le problème réside probablement dans l’élargissement de la gamme de smartphones, portant majoritairement préjudice à l’iPhone Xr dont la production de 70 millions d’unités planifiée entre septembre et février aurait été amputée d’un tiers.

Bref, l’iPhone ne se porte pas particulièrement mal, d’autant que son constructeur a clos sont dernier trimestre fiscal de l’année avec un bon de près de 30% dans les revenus de ses téléphones : 37,2 milliards de dollars engrangés contre 28,8 milliards un an plus tôt.

Cependant, ces chiffres ne traduisent pas un boom dans les ventes puisqu’autant d’exemplaires se sont écoulés. Apple ayant pris la décision de garder secret le détail de ses volumes, il n’est pas impossible que l’augmentation des revenus cache bel et bien une baisse de la demande.

Quelle que soit la réalité, la bourse n’a pas tarder à réagir face à l’information. 24 heures après cette découverte, l’action de la Pomme enregistrait déjà une chute de près de 4% de sa valeur, entraînant d’autres entreprises technologiques dans son sillage.