L’une des futures révolutions qui pourrait transformer le monde des smartphones est l’arrivée d’écrans pliables. Un bouleversement pas si éloignée puisque Samsung a annoncé officiellement la présentation de son dispositif flexible pour novembre, pendant qu’Huawei prétend sortir le sien avant 2019. Mais qu’en est-il du côté de la Pomme?

Il semblerait que l’idée soit étudiée de près aussi à l’Apple Park. L’intérêt de la firme californienne pour cette technologie n’est pas méconnu puisque plusieurs brevets ont déjà été déposés en ce sens depuis 2016. Mais ce qui vient relancer le débat est le dernier brevet qui concerne d’éventuelles charnières pour un smartphone pliant.

Le brevet couvre plusieurs mécanismes différents : un système apparenté à un livre où l’écran serait comme la couverture et donc situé à l’extérieur une fois plié. Une autre version place l’écran à l’intérieur avec un système de charnière articulée à deux barrettes. Un dispositif se présente même en trois parties et un dernier consiste en un écran maintenu replié par deux aimants.

Les seuls smartphones pliants présentés jusqu’à aujourd’hui étaient dotés de deux écrans séparés, aucun écran pliant n’a encore été placé sur le moindre smartphone bien que les écrans flexibles existent bel et bien.

Rien ne prouve qu’Apple ait l’intention de se servir un jour de ce brevets mais la multiplicité des mécanismes indique plutôt que la firme de Cupertino prend les devants en se réservant ces mécanismes avant que la concurrence ne s’en empare.