Le service de streaming d’Apple n’est encore qu’à l’état de projet, mais le leader actuel du marché ne lui prédit guère un grand avenir. Jusqu’ici, Apple a alloué une enveloppe d’un milliard de dollars pour son développement. Beaucoup trop peu, selon Netflix.

Le budget signé par la Pomme un an plus tôt a déjà permis à la firme de conclure quelques contrats avec des producteurs de contenus tels qu’Oprah Winfrey, Night Shyamalan et même Steven Spielberg.

Toutefois, Netflix s’interroge sur les programmes qui naîtront sur la plateforme, dont la date du lancement est estimée à mars 2019. Apple reste très silencieux à ce sujet jusqu’à aujourd’hui et personne ne sait véritablement quel en sera le contenu et la forme. “Je ne pense pas que quelqu’un le sache“, affirme Ted Sarandos, directeur du contenu de Netflix. “Je ne pense pas que les gens qui font des émissions pour eux en aient la moindre idée.

Un milliard ? C’est rien du tout.

L’enveloppe budgétaire de la Pomme fait doucement rire Sarandos, dont l’entreprise a dépensé cette année 8 milliards de dollars pour sa seule programmation. Toutefois, rien n’indique qu’Apple ne prévoit pas d’étendre son budget à l’avenir, l’entreprise ayant les reins solides.

Netflix n’hésite pas à y mettre les moyens quand il s’agit de produire du contenu, quitte à jeter de l’argent par les fenêtres. Le service de streaming est parfois accusé de placer de l’argent inutilement dans certains projets qui sont perdus dans l’ensemble des contenus de la plateforme. Ted Sarandos assure que “les choses sont trouvées sur Netflix“, mais il s’agit d’un parcours du combattant puisque l’algorithme de recommandation de l’entreprise met systématiquement en avant les mêmes contenus.