HomePod 2018 vs HomePod 2023 : le grand comparatif

Deux ans après la fin de la commercialisation du premier HomePod, Apple déploie une nouvelle génération de son enceinte. Son prix, considéré comme excessif par certains, est-il justifié par des technologies de pointe ?

C’est l’une des surprises de ce début d’année : Apple a, dans la plus grande discrétion, actualisé son Apple Store en ligne avec un nouvel HomePod. Il n’est pas question ici du modèle mini, mais bien d’une mise à jour du produit originel, celui-là même qui avait fait un véritable flop en 2018. 

Quel ne fut pas alors notre étonnement lorsqu’Apple a dévoilé ce qui sera la seconde génération du HomePod. A priori, rien ne change entre les deux enceintes connectées made in Cupertino. Mais vous allez voir qu’intrinsèquement, les deux modèles se distinguent, et pas toujours dans le bon sens.

Des frères jumeaux

Mettez un HomePod de 2018 à côté de sa version 2023, et il est certain que vous ne verrez aucune différence, si ce n’est les 4 mm retirés à la nouvelle version. Quoique, à l’œil nu, ce n’est pas certain que vous les remarquerez. 

Le design reste également le même. Les deux HomePod sont constitués d’une sorte de tissu en maille recouvrant l’enceinte ainsi que d’un petit écran appartenant à Siri le surplombant, qui est désormais plus plat et dynamique. Ce n’est qu’au niveau des coloris disponibles que la donne change, puisque le gris sidéral du premier modèle laisse place à un HomePod Minuit, tout de noir vêtu. Il n’y a que le nom qui change, car le coloris reste le même, si ce n’est une très légère teinte bleue qui devrait faire son apparition.

En revanche, le HomePod 2023 est 200 g plus léger que son grand frère. Vous allez découvrir pourquoi dans le prochain point, et ce n’est pas une très bonne nouvelle.

Une “qualité audio incroyable” malgré quelques retraits

Apple ne manque pas d’adjectifs pour vanter sa nouvelle enceinte : “virtuose du son”, “son haute-fidélité”, “qualité audio incroyable”, “enceinte superpuissante”… Mais comment cela se traduit-il réellement sur le papier ? Car à en croire la fiche technique du nouvel HomePod, la Pomme n’a fait que retirer des composantes d’une génération à l’autre.

Du côté des haut-parleurs destinés aux fréquences aiguës, Apple est passé de sept tweeters à pavillon à cinq sur ce nouvel HomePod. Difficile d’expliquer ce retour en arrière, même si on suppose qu’Apple avait une bonne raison de le faire. Même constat du côté des micros, puisque de six micros sur le modèle de 2018, on passe à quatre sur le nouveau.

Intérieur du HomePod 2018 (à gauche) vs intérieur du HomePod 2023 (à droite).

Mais l’un des principaux arguments de vente d’Apple avec ce nouvel HomePod réside en sa capacité d’analyser son environnement et d’adapter le son en fonction de celui-ci. Grâce au micro, le HomePod va analyser la réverbération de la pièce et faire en sorte que la qualité d’écoute soit optimale en fonction de sa position. Espérons que le résultat fasse autant rêver que sur le papier.

Cette nouveauté mise à part, le HomePod de 2023 n’a pas grand-chose à envier à son grand frère. Les deux sont capables de corriger automatiquement les basses ou encore d’utiliser le Spatial Audio.

Une connectivité nettement accrue

Difficile en revanche de ne pas accorder à Apple le fait d’avoir adapté son HomePod seconde génération aux technologies de son temps. La compatibilité avec Matter, la norme de connexion pour les appareils de domotique, est désormais de la partie. Il intègre également une puce S7 (de l’Apple Watch Series 7, NDLR.) et une puce UWB U1 afin d’améliorer les échanges avec l’iPhone. Enfin, comme sur le HomePod mini, Apple intègre un capteur de température et d’humidité ambiante sur sa nouvelle enceinte.

Plus surprenant toutefois le choix de Cupertino de rétrograder la puce Wi-Fi de sa nouvelle enceinte. D’une compatibilité au Wi-Fi 5, le HomePod 2023 n’est dorénavant plus compatible qu’avec du Wi-Fi … 4 ! Le débit théorique est près de 10 fois moins élevé, espérons qu’il ne porte pas préjudice au HomePod. Enfin, toujours pas de Bluetooth 5.3, le HomePod restera cantonné au Bluetooth 5.0.

Un prix plus élevé que le précédent modèle à son retrait du marché …

Depuis plusieurs semaines, Apple a procédé à une vaste augmentation du prix de ses produits en Europe. Aussi peu étonnant que cela puisse paraître, le HomePod 2023 est plus cher que son prédécesseur… pour une fiche technique sensiblement identique. Si, à son lancement, le HomePod de 2018 était vendu 349 €, son prix avait très rapidement diminué de 20 € pour atteindre les 329 €, prix qui n’avait plus bougé jusqu’à son retrait du marché. Malgré cette baisse de prix, il s’agissait du principal frein à l’achat pour les consommateurs.

Apple ne semble donc pas avoir appris de ses erreurs, puisque le nouvel HomePod est également vendu 349 €. Pour une fiche technique qui est sensiblement identique, avec même quelques rétrogradations, la pilule risque bien d’avoir du mal à passer pour certains clients…

_
Suivez Belgium-iphone sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.