Crédit : Unsplash.

Apple travaille sur la charge inversée

Existante sur Android depuis plus de trois ans, la technologie de charge inversée serait en cours de réflexion à Cupertino.

Il semble bien loin le temps où Apple faisait office de précurseur dans le domaine des nouvelles technologies. Au lieu de cela, depuis plusieurs années, le géant de Cupertino préfère déployer de nouvelles fonctionnalités lorsqu’il est sûr qu’elles sont au point, quitte à être largement en retard par rapport à la concurrence.

Depuis fin 2018, voire 2019, de nombreux smartphones tournant sous Android permettent la fonction de charge inversée. Totalement inconnue au bataillon pour les afficionados d’iOS, la charge inversée permet de recharger un téléphone grâce à un autre smartphone. Plutôt pratique lorsqu’on vient à manquer de batterie et que nos proches sont généreux.

Apple n’avait, jusqu’à aujourd’hui, visiblement jamais entendu parler de cette technologie. Dans un brevet appelé “Système d’alignement magnétique pour les appareils d’alimentation sans fil” et déposé auprès de l’USPTO ce 29 septembre, Apple décrit une technologie permettant à “l’alimentation d’être transmise sans fil entre les appareils électroniques. Les appareils tels que les téléphones, les rondelles de charge sans fil (MagSafe) et d’autres équipements peuvent avoir des circuits d’alimentation sans fil.”

Dans le brevet, la Pomme explique comment elle compte utiliser la technologie. Ainsi, elle explique que “pour aligner le premier et le deuxième appareil pour le transfert de puissance entre leurs bobines, les appareils peuvent être équipés d’aimants d’alignement”. Apple exploiterait alors sa technologie MagSafe. Difficile en revanche de savoir si la fonctionnalité débarquera sur un tout nouvel iPhone, ou si elle pourra être rendue disponible grâce à une mise à jour.

_
Suivez Belgium-iphone sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.