Les concepteurs du premier iPhone livrent des anecdotes sur l’appareil

Quinze ans après la sortie d’un des téléphones portables les plus innovants, la langue de ses concepteurs se délient.

C’était il y a 15 ans. Quinze ans que Steve Jobs présentait au monde ce qui allait devenir l’appareil électronique portable le plus vendu de tous les temps, mais également le plus populaire. L’iPhone est aujourd’hui la marque de fabrique de la Pomme, mais de nombreux secrets continuent à planer tout autour de lui. Dans une interview accordée au Wall Street Journal, les concepteurs du premier iPhone, également appelé iPhone 2G, racontent quelques anecdotes à son propos.

Comme l’explique le quotidien américain, les rivaux d’Apple, dont Microsoft, rigolaient de l’iPhone, “disant que ce n’était ‘pas une très bonne machine de messagerie’. Les hauts dirigeants de BlackBerry ont déclaré quant à eux qu’il avait un ‘clavier bruyant'”. Ce qui ne l’a malgré tout pas empêché de devenir l’un des smartphones préférés des Américains.

Dès la commercialisation du premier modèle, tous les employés d’Apple ont été accros à leur nouvel appareil. “La culture a changé à l’intérieur d’Apple lorsque nous avons été en mesure d’être toujours connectés et de toujours envoyer des messages et vérifier des choses”, précise Tony Fadell, un ancien vice-président senior d’Apple. “Nous avions une idée de l’impact, mais je ne savais pas ce qu’il serait lorsque le téléphone sortirait d’Apple.” Il ajoute que tous les employés étaient accros à leur iPhone durant les réunions et qu’ils s’échangeaient constamment des textos.

Impensable boum de l’App Store

Les responsables d’Apple ne s’attendaient pas non plus à ce que l’App Store explose dès son lancement, en 2008, avec l’iPhone 3G. “Nous pensions peut-être que nous aurions 50 applications au lancement, ce qui aurait été un bon départ”, lance Greg Joswiak, vice-président principal du marketing mondial d’Apple. “Nous en avions 500.” Quelques mois plus tard, en avril 2009, l’App Store recevait 25.000 applications en attente d’analyse chaque semaine.

Enfin, Phillip Shoemaker , le directeur de l’App Store de 2009 à 2016, raconte comment, au lancement de l’iPhone 4, il eut l’idée de demander à l’utilisateur de s’authentifier pour télécharger une application.

Sa fille de 5 ans jouait constamment avec son iPhone au jeu “Schtroumpf Village”. Un beau jour, il s’est retrouvé avec une facture de 450 $, que sa bambine avait eu en achetant beaucoup d’objets dans le jeu. Ni une ni deux, son expérience personnelle et le vécu de certains utilisateurs l’ont poussé à imaginer un moyen d’éviter que telle situation ne se reproduise.

_
Suivez Belgium-iphone sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.