Pourquoi les Mac n’ont jamais eu d’écran tactile

Les MacBook ont accueilli diverses nouvelles technologies, mais jamais d’écran tactile. En voici la raison.

Depuis 2006 et la sortie du tout premier modèle, les MacBook sont parmi les ordinateurs portables les plus populaires au monde, avec des ventes toujours aussi impressionnantes. Deux modèles sont aujourd’hui commercialisés : le MacBook Air, ultra-fin et très facile à emporter partout, et le MacBook Pro, plus onéreux, mais qui embarque de nombreuses nouvelles technologies, comme le ProMotion en 2021.

Mais si le MacBook Pro a toujours été riche en fonctionnalités, il y en a une qui n’a jamais été proposée par Apple : l’écran tactile. Et pourtant, ce ne sont pas les occasions qui manquent. La hype pour les écrans tactiles sur portables est aujourd’hui redescendue, mais il y a 4 ou 5 ans, nombreux étaient les ordinateurs à en être équipés. Et pourtant, jamais Apple n’a proposé de MacBook Air ou Pro avec écran tactile. Un choix surprenant, surtout quand on sait que la Pomme était précurseur avec son multi-touch sur iPhone.

En 2018, Craig Federighi, le Vice-président senior de l’ingénierie logicielle d’Apple, avait expliqué pourquoi son entreprise n’avait jamais opté pour un MacBook à écran tactile. “Nous pensons vraiment que l’ergonomie de l’utilisation d’un Mac est que vos mains sont posées sur une surface (le pavé tactile, NDLR), et que lever le bras pour toucher l’écran est une chose assez fatigante à faire.”

Pour éviter de trop fatiguer l’utilisateur, Apple avait opté pour la célèbre Touch Bar en 2016. Un ingénieux écran tactile qui se positionne juste en dessous de l’écran, sur la même surface que le clavier et le pavé tactile. Un dispositif qui se veut également plus rapidement et plus facilement accessible qu’un écran tactile lorsque l’on a ses doigts sur le clavier. Finalement, Apple reviendra aux bonnes vieilles touches de fonction en 2021 après s’être rendu compte que les utilisateurs préféraient un clavier traditionnel.

Une navigation plus compliquée

Mais le problème avec un écran tactile est que cela viendrait compliquer la navigation. Actuellement, deux interfaces sont proposées à l’utilisateur : le clavier et le Trackpad. Un écran tactile viendrait obliger macOS à gérer un troisième dispositif d’entrée, ce qui obligerait les équipes à adapter le système d’exploitation.

Enfin, un dispositif tactile entraînerait sans nul doute une augmentation du prix du MacBook, mais également une perte de finesse du capot. D’une part, le dispositif tactile est une technologie supplémentaire à intégrer au Mac, et une technologie coûteuse qui plus est. Les premiers impactés seront alors les clients qui devraient en payer le prix fort.

D’autre part, un écran tactile est permis grâce à une fine couche sensible à l’électricité présente à la surface de nos doigts. Cette couche a beau être fine, l’introduire derrière l’écran du MacBook entraînerait une augmentation de l’épaisseur de l’écran, alors qu’Apple cherche perpétuellement à affiner ses écrans. Elle occuperait alors de la place sans raison dans le capot du MacBook, ce qu’Apple n’apprécie pas vraiment. Le port jack et le 3D Touch de l’iPhone, considéré comme inutile et prenant de la place sans réelle raison, en ont fait les frais …

_
Suivez Belgium-iphone sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.