Crédit photo : AFP

Des révélations étonnantes sur le rachat de Beats

Un livre revient sur le rachat de Beats par Apple où le célèbre rappeur Dr. Dre a eu la langue trop pendue. Conséquence : une enveloppe de 200 millions en moins. 

En 1988, Dr. Dre faisait trembler l’Amérique avec Fuck The Police. Mercredi 28 mai 2014, il s’affiche tout sourire aux côtés du PDG d’Apple, Tim Cook, après le rachat par la marque à la pomme de son entreprise Beats Electronics, pour la somme de 3 milliards de dollars (2,2 milliards d’euros).

Il s’agit d’une étape importante pour Tim Cook, qui jusque-là avait sagement suivi les traces de son célèbre prédécesseur, Steve Jobs disparu en 2011, sans trop prendre de risque.

Dans le livre After Steve, Tripp Mickle, journaliste au New York Times, revient dans un chapitre sur les négociations liées au rachat de Beats par Apple. On y apprend comment le célèbre rappeur et producteur Dr. Dre s’est un peu trop enflammé à cette idée, ce qui lui a coûté 200 millions de dollars et a failli faire capoter l’opération.

Une vidéo mise en cause 

Alors que les négociations sont en bonne voie et que tout semble suivre son cours, Dr. Dre publie une vidéo sur son compte Facebook. Dans cette publication, il célèbre cet accord en affirmant qu’il va devenir le premier milliardaire du hip-hop.

Apple et Tim Cook ont alors vu rouge. Iovine et Dre sont convoqués à l’Apple Park de Cupertino pour une explication. Tim Cook est resté courtois mais s’est montré plutôt ferme suite à cette vidéo. Il n’est pas question de renier ce deal mais il en profite pour faire baisser l’ardoise de 200 millions de dollars, diminuant du même coup le chèque reçu par Dr. Dre qui reçoit un peu moins d’un milliard de dollars.

De toute manière, le rachat de Beats par Apple reste un très beau coup marketing pour l’entreprise de Cupertino tant au niveau notoriété qu’au niveau parts de marché.

_
Suivez Belgium-iphone sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.