Crédit photo : AFP

Les iPhone perdent moins de valeur que les smartphones Android

Dans la guéguerre entre iOS et Android, de savoir qui est le meilleur, attardons nous sur la valeur de reprise. En effet, chiffres à l’appui, cette fois-ci, c’est iOS qui gagne. 

Là où des iPhone voient leur tarif initial glisser, pour des concurrents Android, c’est l’épreuve des montagnes russes. En effet, BankMyCell a publié un rapport sur la dépréciation subie par les smartphones des principales marques. La société propose aux clients un comparateur des tarifs de reprise des téléphones sur le marché américain. En comparant les offres de sociétés acheteuses, elle permet de dégager quelques tendances en fonction des plateformes, des marques ou encore des modèles.

Un dessin vaut mieux qu’un long discours

D’après BankMyCell, lors de sa première année, la dépréciation moyenne d’un nouvel iPhone dans les offres de reprise est de 13,83 % alors qu’elle est de 32,06 % chez Android. Entre la première et la quatrième année, la chute par rapport au prix initial de reprise de l’iPhone est en moyenne de 14,80 % tous les 12 mois contre 32,18 % pour Android.

Après la quatrième année, les iPhone auront vu leur tarif de reprise de départ reculer de 47,49 % contre 78,94 % pour leurs concurrents. En outre que l’on ait affaire à un smartphone Android de milieu/haut de gamme (699 $ et plus) ou un modèle plus économique (moins de 399 $) les deux baissent dans des proportions identiques. Les Android plus chers ne résistent pas forcément mieux à l’épreuve du temps que leurs petits frères plus abordables.

Une seule ombre au tableau 

Une seule exception à cette quasi “règle”, l’iPhone SE de 2020 aurait perdu 38,32 % de sa valeur seulement 8 petits mois après son lancement ! Mal positionné face aux modèles d’entrée de gamme des iPhone “premium” et sans Face ID, ce modèle n’a finalement pas séduit les acheteurs potentiels et encore moins les acheteurs de “seconde main”. Du côté Android, c’est le Galaxy Z Fold2 lancé à l’automne 2020 qui s’en tire mal. Sa présence est plus qu’anecdotique dans les échanges suivis par BankMyCell (il pèse pour 0,12 % des modèles les plus populaires) mais il a perdu quasiment la moitié de sa valeur originale (-450 $). Le pliable n’est pas un bon candidat à la revente.

Apple en tête, Google et LG complète le podium

Point d’attention, il s’agit d’une étude exclusivement américaine et BankMyCell ne cite pas les critères qui font qu’un iPhone perdra moins de plumes qu’un Android. Cependant, les conclusions de cette étude placent toujours les iPhone en tête des marques et modèles dont la valeur de reprise encaisse le mieux l’inévitable dépréciation de leur valeur de reprise. Les iPhone 13 en particulier semblent très bien tenir, c’est la gamme qui a baissé la moins vite comparé aux précédentes d’Apple. Les smartphones de chez Samsung prennent la dernière place.

Une des premières pistes d’explication seraient un meilleur soutien logiciel et logistique chez Apple que chez son concurrent Android. Et pour vous, quelles seraient les explications à ce classement ?

_
Suivez Belgium-iphone sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.