Une femme devant la justice pour avoir harcelé Tim Cook à son domicile

Apple obtient une ordonnance restrictive contre une femme accusée de harceler Tim Cook.

Un juge californien a accordé à Apple une ordonnance d’interdiction temporaire contre une femme accusée de harceler et de menacer le directeur général de l’entreprise, Tim Cook.

Les avocats d’Apple ont déclaré au juge que la femme était armée, se trouvait dans la région de la Silicon Valley et qu’elle avait “l’intention de retourner à la résidence du PDG d’Apple ou de le localiser autrement dans un avenir proche”.

Un harcèlement qui dure depuis 2020

Vendredi dernier, un juge californien a accordé une injonction temporaire au PDG d’Apple, Tim Cook. Dans des documents judiciaires rapportés pour la première fois par The Mercury News, Apple accuse une résidente de Virginie âgée de 45 ans, de faire des menaces et des déclarations de plus en plus alarmantes à l’égard de Tim Cook par courriel et sur Twitter depuis la fin de 2020.

Plus précisément, la société a déclaré que la femme avait tweeté sur sa prétendue relation avec Tim Cook une douzaine de fois à Halloween 2020 et lui avait envoyé environ 200 courriels entre fin octobre et mi-novembre de la même année. Dans un autre courriel, elle aurait exprimé le désir d’une relation sexuelle avec Cook, précisant que sa patience arrivait à épuisement.

Un ordre d’éloignement

Toujours selon les documents judiciaires, la femme aurait ouvert des dizaines de sociétés fictives au nom de Tim Cook en Californie, à New York et en Virginie, dont une portant le nom “Safe Sexclinic, Cook HIV”. Concrètement, elle indiquait que Tim Cook était l’un des dirigeants de ces fausses sociétés et mentionnait l’adresse de son domicile.

La femme a ainsi reçu l’ordre de ne pas s’approcher de la résidence du PDG d’Apple ou de tout autre bureau d’Apple jusqu’au 29 mars. Et ce, après l’avoir harcelé pendant plus d’un an, lui avoir envoyé des centaines de courriels menaçants et avoir prétendu qu’il était le père de ses jumeaux.

L’ordonnance restrictive interdit aussi à la femme de posséder des armes à feu, de contacter le PDG ou de le taguer sur les médias sociaux.

 

 

_
Suivez Belgium-iphone sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.