© Unsplash

Google Fit pour iPhone peut désormais surveiller la fréquence cardiaque et la respiration

Les caméras de l’iPhone sont utilisées pour obtenir le rythme de respiration et la vitesse des battements du cœur des utilisateurs de Google Fit.

Au début de l’année, l’application Google Fit a reçu une mise à jour sur Android lui permettant de surveiller la fréquence cardiaque et la respiration des utilisateurs en utilisant uniquement les caméras de certains téléphones. La version iOS de Google Fit ne prenait cependant jusqu’à présent pas en charge cette fonctionnalité.

Le site 9to5Google rapporte cependant que l’application pour iPhone de Google Fit pourra désormais enregistrer la fréquence cardiaque et la fréquence respiratoire des utilisateurs. Cette fonction pourra être utilisée hors ligne.

Des caméras mises à profit

Pour obtenir ses données, l’application utilise les caméras du téléphone. Un doigt placé sur la caméra arrière permet de suivre la fréquence cardiaque, grâce à la lumière qui passe au travers du doigt. Une source lumineuse peut également être utilisée à l’arrière du doigt pour faciliter l’enregistrement des données. Le doigt doit être gardé sur la caméra au moins trente secondes pour recueillir les données. Google affirme que les algorithmes utilisés tiennent notamment compte de facteurs tels que l’âge ou le teint de la peau.

Pas besoin de capteurs particuliers, les caméras suffisent.

La caméra frontale permet quant à elle d’enregistrer le nombre de respirations effectuées par minute. Le téléphone doit être posé sur une surface stable et la tête et le torse de l’utilisateur doit être visible pour pouvoir obtenir les données. Toutes les données récoltées peuvent être enregistrées dans l’appareil afin de réaliser un suivi.

La fonctionnalité a été dans un premier temps rendue disponible aux possesseurs de téléphone Google Pixel en février, avant d’être étendue à un plus grand nombre d’appareils. Le nombre de téléphones compatibles Android reste cependant limité. Les iPhone ne devraient cependant pas rencontrer le même problème puisque tous les appareils semblent compatibles avec cette nouvelle option.

Google avertit toutefois que ces fonctionnalités ne sont pas destinées à des fins médicales et ne doivent pas être utilisées pour diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir une maladie ou un problème médical. Les données obtenues sont simplement fournies à titre indicatif.

_
Suivez Belgium-iphone sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.