La police arrête des pirates à l’origine de fausses pages de support Apple

Les hackers opéraient depuis deux ans et ont accédé aux comptes de plusieurs centaines de personnes.

Le Service de Sécurité Ukrainien (SSU) a annoncé avoir arrêté cinq personnes soupçonnées d’être impliquées dans le groupe de piratage international « Phoenix ». Un groupe qui a mené des attaques de phishing à l’aide de faux sites internet d’assistance qui usurpaient l’apparence des sites d’Apple. Phoenix était spécialisé dans la prise de contrôle à distance d’appareils mobiles par le biais d’attaques de phishing.

Le SSU note que les suspects vivaient à Kiev, au nord de l’Ukraine, et à Kharkiv, à l’est. Le service indique que les cinq suspects sont diplômés en ingénierie. Lors des interpellations, la police a également saisi un grand volume de matériel informatique dont des téléphones portables, des ordinateurs et des outils utilisés par le groupe.

Les opérations de phishing avaient lieu depuis au moins deux ans et ont permis aux pirates de se connecter avec succès aux comptes de plusieurs centaines de personnes. Phoenix a également proposé des services de piratage à distance de téléphones portables à des particuliers. Les services étaient facturés entre 100$ et 200$. Enfin, les pirates déverrouillaient des téléphones trouvés ou volés. Une fois déverrouillés, le groupe revendait les appareils.

Le SSU pense que les cinq personnes arrêtées dans le cadre de cette enquête constituent l’ensemble du groupe Phoenix. L’enquête se poursuivra tout de même afin de déterminer si d’autres personnes étaient également impliquées. Phoenix fera désormais face à des accusations de violation de systèmes informatiques et de réseaux devant la justice ukrainienne.