L’offre en iPhone 13 ne devrait pas rattraper la demande avant février 2022

Depuis le mois d’octobre, l’iPhone est victime de délais de livraison plutôt longs, liés à la forte demande en composantes et à la pénurie de celles-ci.

Visiblement, Apple n’est pas épargnée par la pandémie de coronavirus et les pénuries en composantes. Après la nouvelle Apple Watch Series 7 dont le design aurait été revu suite au manque de ressources ou encore la distribution de Mac et d’iPad en avril qui serait mise à mal, il semblerait que ce soit désormais au tour des iPhone d’être victime de la crise. 

Si la firme de Cupertino a été, dans un premier temps, épargnée par la pénurie puisqu’elle produit ses propres puces, il semblerait finalement qu’elle soit touchée par le phénomène. Des puces, appelées par Apple “nœuds patrimoniaux”, seraient grandement demandées par la Pomme. Il s’agit de puces, certes standards et sans grand intérêt, mais qui seraient essentielles à la fabrication des smartphones, comme pour les pilotes d’écran.

Comme le rapporte Digitimes, l’approvisionnement en iPhone pour les fêtes de fin d’année devrait rester très limité. A l’heure actuelle, les iPhone commandés seraient livrés dans la première semaine du mois de décembre. Si la demande continue d’augmenter, il y a de fortes chances pour que l’offre ne puisse pas suivre la cadence. Toutefois, il se murmure que la situation pourrait tout doucement retourner à la normale dès le mois de février.

Selon des sources de la chaîne d’approvisionnement, les fournisseurs augmentent progressivement leur production, et ce, afin de débuter l’année 2022 dans les conditions les plus optimales possible. L’offre et la demande pourraient enfin être équilibrées.