Tim Cook s’insurge contre le scrolling

Dans une interview pour le média Bustle, le PDG d’Apple s’est inquiété du scrolling compulsif sur les réseaux sociaux, et des effets des nouvelles technologies sur la santé mentale de ses utilisateurs.

En plein débat sur les effets néfastes d’Instagram sur la santé mentale des plus jeunes, les récentes déclarations du patron d’Apple ont pour le moins surpris. Tim Cook s’est, en effet, inquiété du “scrolling sans fin et insensé” encouragé par les réseaux sociaux. “La technologie devrait servir l’humanité et non l’inverse”, a ainsi déclaré le patron de la Pomme. À propos de la dépendance aux écrans, l’homme d’affaires a indiqué qu’il s’était “toujours inquiété du fait que les gens utilisent trop la technologie”.

Des outils pour réduire le temps d’écran

L’entreprise américaine a apporté son soutien à Shine, une application conçue pour aider les utilisateurs et les utilisatrices à protéger leur santé mentale sur les réseaux sociaux, “un autre exemple puissant de la façon dont la technologie peut être utilisée pour aider à améliorer la vie des gens”, estime aujourd’hui Tim Cook, qui a sacré le logiciel Meilleure App de 2020.

Facebook, TikTok… La chasse aux sorcières

En visant directement les réseaux sociaux et leur propension au scrolling sans fin, Tim Cook porte un gros coup à Facebook, alors même que l‘entreprise de Mark Zuckerberg est actuellement en proie aux Facebook Files, qui l’accusent d’avoir sciemment fermé les yeux sur les effets néfastes d’Instagram pour les plus jeunes.

Concernant le mécanisme du scrolling infini, son fondateur Aza Raskin s’était exprimé en 2019 sur le sujet, expliquant que l’idée était à la base de créer “l’expérience la plus transparente possible pour les utilisateurs”, mais que les choses s’étaient rapidement transformées en un argument pour “garder les internautes en ligne le plus longtemps possible”. 

“Screen Time” au secours du scroll ?

Cependant, on peut toutefois donner raison à Apple, car il fut un des précurseurs concernant la limitation de temps d’écran. En 2018 et sous iOS 12, Apple avait lancé la fonctionnalité « Screen Time », permettant très simplement de connaître les statistiques d’utilisation de nos applications sur iPhone, iPad et Mac. Tim Cook explique que cette intégration a permis à bien des gens de changer leur façon d’utiliser leurs appareils.

Apple vendeur et moralisateur ?

Le débat peut également être poussé plus loin concernant le ton moralisateur utilisé par Tim Cook. En effet, est-ce qu’une entreprise peut donner son avis sur l’utilisation que font les utilisateurs des produits vendus par Apple ?

La frontière est très fine concernant cette morale. Cela fait en effet parti du marketing d’Apple de faire comprendre à ces utilisateurs qu’ils n’utilisent pas correctement la technologie fournie par Apple. On peut se remémorer l’épisode des antennes GSM de l’iPhone 4 où Steve Jobs nous faisait clairement comprendre que c’était de notre faute si la connexion n’était pas optimale. Nous ne tenions pas correctement l’iPhone.

La dépendance à Internet et à la technologie figure en bonne place sur la liste des priorités d’Apple, qui estime pouvoir faire davantage pour les prévenir sur ses appareils. Dans le même temps, elle étudie les moyens de permettre à l’iPhone de surveiller les troubles mentaux les plus courants, voire d’en détecter les signes avant-coureurs.

_
Suivez Belgium-iphone sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.