Le projet Apple Car serait au point mort. Cela pour différentes raisons, explications ci-dessous. 

Surnommé, Titan, le projet battrait de l’aile. Que ce soit à cause du départ de son responsable auprès de la concurrence ou encore des négociations trop longues.

Apple perd la personne qui en est responsable. Doug Field, un vétéran de l’entreprise qui l’avait brièvement quittée pour Tesla entre 2013 et 2018, s’en va chez Ford. Là-bas, il sera responsable des innovations technologiques et des systèmes embarqués. Son successeur serait Kevin Lynch. Kevin est également connu pour sa supervision de WatchOS et tous les logiciels liés à la santé chez Cupertino. 

Échec des négociations avec les partenaires externes

En effet, vu la complexité du développement, elle aurait contacté plusieurs constructeurs dont BMW, Hyundai, Nissan et Toyota afin de discuter d’éventuels partenariats pour développer/produire l’Apple Car. Mais, trop lentes, les discussions auraient finalement échoué. En outre, certains grands constructeurs auraient également hésité à devenir un simple sous-traitant d’Apple, notamment vis-à-vis de leurs propres produits. À ce stade, Cupertino aurait alors décidé qu’elle ne pourrait pas retarder davantage le lancement de sa voiture et aurait relancé son propre développement. 

Avec tous ces éléments, l’Apple Car n’est pas prête de débarquer sur nos routes. De ce que l’on savait, les rumeurs initiales tablaient sur un lancement entre 2024 et 2027, mais ça, c’était avant qu’Apple ne doive repasser la première.