Apple commence tout doucement à s’ouvrir au monde extérieur mais peut encore faire mieux. 

Depuis une semaine environ, Apple a annoncé avoir apporté d’énormes changements au niveau de son App Store. Ces changements sont censés être plus favorables aux développeurs, mais Spotify estime que même si les changements sont bienvenus, ils ne sont pas suffisants. C’est ce qui ressort d’un tweet de Horacio Gutierrez, directeur juridique de Spotify.

Dans son tableau comparatif, le directeur juridique de Spotify montre certaines des restrictions encore en place dans l’App Store tout en le comparant à un marché ouvert. Il a également noté que certaines des concessions faites par Apple, telles que l’autorisation pour les développeurs de contacter les utilisateurs par e-mail pour les informer de l’existence de méthodes de paiement alternatives, a une portée trop étroite et n’est pas nécessairement applicable à toutes les applications.

Même si l’on s’en doutait, Spotify confirme officiellement que son combat contre l’App Store est loin d’être terminé et qu’il faudra beaucoup plus que les annonces de vendredi pour que la boutique d’Apple devienne un lieu équitable pour tous. De son côté, le numéro un suédois du streaming musical souhaite carrément que le paiement tiers, autrement dit sans la taxe Apple, soit possible dans l’application. Le géant de Cupertino fait des efforts, mais pour le coup, pas sûr que Spotify obtienne gain de cause dans ce cas précis.