Pour travailler chez Facebook et Google, il faudra montrer patte blanche. 

Les deux géants du web ont déclaré que seuls les employés vaccinés pourront retourner dans leurs bureaux. Une décision qui a déjà fait couler beaucoup d’encre. De son côté, Apple se tâte. Son PDG, Tim Cook, a récemment déclaré que l’entreprise continuait à surveiller la situation et n’avait pas encore décidé si le vaccin obligatoire pour tous ses employés “était la bonne réponse ou non”.

“La véritable question, aujourd’hui, c’est de savoir quand ils reviendront” explique Tim Cook à CNBC. “Apple encourage tout le monde à recevoir un vaccin” a déclaré l’entreprise dans une lettre adressée à tous ses employés. “Discutez-en à votre docteur et décidez ce qui est bon pour vous” conclut la lettre.

Pour l’heure, l’entreprise ne semble donc pas forcer ses employés à la vaccination, contrairement à Facebook et Google. L’entreprise éprouverait déjà des difficultés à ramener ses employés vers les chemins du bureau. De nombreux employés d’Apple ont fait formellement la demande de continuer leur travail depuis leur domicile. La situation avec certains serait même très tendue.

Du côté de Google et Facebook, l’obligation vaccinale n’a pas été très bien accueillie par tous. Les deux entreprises s’attendent à des démissions. La vaste majorité des employés devrait toutefois accepter ces nouvelles règles.