Tim Cook attribue notamment cette croissance aux « switchers ».

Apple a annoncé ce 27 juillet ses résultats pour le troisième trimestre fiscal 2021. Des résultats supérieurs à ceux prévus par Wall Street, affichant une hausse de 12% sur l’année écoulée dans chacune des principales gammes de produits.

« Ce trimestre, nos équipes ont mis à profit une période d’innovation inégalée en partageant de nouveaux produits puissants avec nos utilisateurs, à un moment où l’utilisation de la technologie pour connecter les gens partout n’a jamais été aussi importante », a déclaré Tim Cook, le PDG d’Apple.

Une croissance à deux chiffres

L’entreprise a annoncé une augmentation des ventes de 36% par rapport au second trimestre de l’année dernière. Les analystes s’attendaient à un chiffre d’affaires de 73,3 milliards de dollars, mais la pomme les a surpris avec un montant de 81,41 milliards, soit une hausse de 8,11 milliards de dollars. Les ventes d’iPhone ont quant à elles augmenté de 49,78% depuis l’année dernière, avec un revenu de 39,57 milliards de dollars, sans précision toutefois sur la répartition des ventes.

Luca Maestri, le directeur financier d’Apple a déclaré que la marque prévoyait « une croissance à deux chiffres » pour le trimestre en cours, même si la compagnie s’attend à une croissance inférieure à celle du trimestre écoulé, notamment à cause des difficultés d’approvisionnement en iPhone et iPad. Tim Cook a ainsi reconnu lors d’une conférence téléphonique avec les investisseurs que des contraintes d’approvisionnement liées au silicium, un semi-conducteur très important dans la composition des matériels informatiques, allaient impacter la production en septembre.

Cette annonce a eu un impact sur les actions d’Apple qui sont alors descendues de près de 2% ce mardi. Le PDG se veut toutefois rassurant : « Nous avions prévu que les pénuries s’élèveraient à 3 ou 4 milliards de dollars. Mais nous avons été en mesure d’en atténuer une partie, et nous sommes arrivés dans la partie inférieure de cette fourchette. »

Merci les « switchers » !

Tim Cook a indiqué que l’augmentation de la vente d’iPhone n’était pas uniquement à attribuer aux enthousiastes de la marque à la pomme qui ont renouvelé leur matériel pour rester à la pointe de la technologie. Il évoque ainsi les « switchers », les utilisateurs qui ont décidé de faire leurs adieux à Android pour réaliser l’achat de leur premier iPhone, permettant à la marque de réaliser ces résultats.

La bonne santé financière des services d’Apple a également permis à la marque d’établir un nouveau record avec une hausse de 33 % par rapport à l’année dernière, amenant les recettes des services à 17,48 milliards de dollars. La marque ne détaille cependant pas la répartition des recettes. Tim Cook s’est réjoui de cette augmentation : « Il est clair que notre investissement de longue date dans notre stratégie de services porte ses fruits. »

Le CEO d’Apple a également annoncé une augmentation de 150 millions d’abonnés payants à ses services par rapport à l’année dernière, amenant le total à près de 700 millions d’abonnés. Ce chiffre comptabilise tous les clients qui se sont abonnés à une application par le biais de la facturation de l’App Store d’Apple.

Enfin, Tim Cook se dit satisfait du travail accompli en distanciel par ses équipes et a annoncé qu’au vu de la situation sanitaire actuelle, le retour au siège du campus serait reporté au mois d’octobre.