La dernière mise à jour d’iOS est pointée du doigt par l’association de consommateurs.

Dans une lettre adressée à Apple, Test Achats et plusieurs de ses consœurs européennes interpellent l’entreprise technologique concernant les effets néfastes de la dernière mise à jour d’iOS sur plusieurs modèles d’iPhone. De nombreux utilisateurs se sont en effet plaints d’un ralentissement de leur téléphone, ainsi que d’une diminution importante de son autonomie depuis l’installation d’iOS 14.6.

Test Achats presse Apple d’expliquer les “manques de performances ressentis” par les propriétaires d’iPhone 8, Xs, 11 et 12.  “Il semblerait que ces mises à jour aient considérablement endommagé les iPhone des consommateurs, en entraînant une diminution de leur vitesse de traitement et une décharge plus rapide de leur batterie“, rapporte l’association de consommateurs.

Il est clair qu’à travers ces pratiques, Apple pousse les consommateurs à acheter un nouvel iPhone ou une nouvelle batterie”, estime Test Achats. Ce ne serait pas la première fois qu’Apple appliquerait une telle stratégie. En 2017, la batterie des iPhone 6, 6S et SE avait été bridée, de même que leurs performances suite à l’installation de la dernière mise à jour, iOS 10.2.1. Connue sous le nom de Barrety Gate, cette affaire avait fait grand bruit à l’époque et Apple avait fait l’objet de plusieurs plaintes de divers pays.

Nous sommes disposés à entamer un dialogue avec Apple pour envisager la meilleure façon d’indemniser les consommateurs lésés par cette pratique“, indique Julie Frère, porte-parole de Test Achats. “Cependant, en l’absence de réponse (satisfaisante), nous pourrions introduire d’autres actions judiciaires afin de faire respecter les droits des consommateurs“.

Près de 5.000 Belges se sont déjà inscrits à l’action collection de Test Achats contre Apple. Si vous avez constaté que l’autonomie de votre iPhone avait diminué ou que ses performances avaient ralenti depuis l’installation de la dernière mise à jour iOS, l’association de consommateurs vous invite à remplir un formulaire en ligne pour rejoindre l’action collective ou être tenu au courant de son évolution.