La nouvelle version du système d’exploitation ne devrait ni être compatible avec les nouvelles machines embarquant un processeur M1, ni avec les Mac embarquant un processeur Intel. 

La mise à jour vers Windows 11 sera déployée début 2022 pour les propriétaires de PC sous Windows 10. Cette fois toutefois, de nombreux utilisateurs resteront sur le carreau puisque Microsoft a ajouté un prérequis pour l’upgrade. Seuls les PC embarquant une puce TPM 2 pourront accueillir Windows 11. Pour ceux qui l’ignoreraient, les puces TPM protègent les clés de cryptage et données sensibles des virus et attaques informatiques. Seulement voilà, peu de machines embarquent des puces TPM 2. Et indirectement, Microsoft exclut tous les propriétaires de Mac…

Les Mac embarquant un processeur Intel ne sont pas équipés d’une puce TPM compatible. Quant aux Mac embarquant un processeur M1, il semble peu probable que Microsoft développe une version spécifique du logiciel pour eux… A moins de passer par une machine virtuelle, Windows 11 restera donc inaccessible aux propriétaires de Mac. Les choses pourraient toutefois encore changer d’ici 2022. Sur le web, de nombreux utilisateurs ont fait part de leur mécontentement vis-à-vis des nouveaux prérequis, qui excluent un nombre impressionnant de machines.