L’entreprise américaine a profité de la WWDC pour resserrer la vis au sein de l’App Store. Apple a en effet mis à jour sa politique concernant le comportement à adopter pour les développeurs.

Du 7 au 11 juin se tient la Apple Worldwide Developers Conference, la conférence d’Apple dédiée aux développeurs. Un événement très attendu par les développeurs, mais aussi par le grand public puisque c’est l’occasion pour Apple de dévoiler les nouvelles versions de ses différents systèmes d’exploitation. Cette fois, la firme américaine a également profité de l’événement pour mettre à jour ses directives au sein de l’App Store, détaillant les comportements des développeurs qu’elle tolérera ou non.

La firme de Cupertino a également indiqué dans son document mis à jour les cas où elle sera susceptible de rejeter des applications ou de les retirer après coup, comme le rapporte TechCrunch. En mettant à jour ses directives, Apple souhaite s’attaquer aux escrocs et autres fraudeurs qui exploitent l’App Store pour arnaquer les utilisateurs d’Apple.

Le point « Code de conduite des développeurs » est celui qui a surtout été mis à jour. Ainsi, si Apple avertissait déjà les développeurs de ne pas « s’attaquer aux utilisateurs ou tenter d’arnaquer les clients », l’entreprise a ajouté deux avertissements supplémentaires : « un comportement manipulateur ou trompeur répété ou tout autre comportement frauduleux entraînera votre retrait du programme pour développeurs Apple. Votre compte de programme de développeur sera résilié si vous vous engagez dans des activités ou des actions qui ne sont pas conformes au code de conduite des développeurs. Pour restaurer votre compte, vous pouvez fournir une déclaration écrite détaillant les améliorations que vous envisagez d’apporter. Si votre plan est approuvé par Apple et que nous confirmons que les modifications ont été apportées, votre compte peut être restauré. »

Les développeurs devront montrer patte blanche

Apple s’attaquera également aux fausses critiques sur l’App Store et traquera les signes avant-coureurs de fraudes ou de comportements borderline des développeurs. Ces derniers devront prouver leur identité et fournir des informations vérifiables et véridiques à Apple. Toute forme de manipulation sera proscrite. Les applications qui reçoivent beaucoup d’évaluations négatives ou des demandes de remboursement feront l’objet d’une enquête de qualité de la part d’Apple, car cela peut signifier qu’elles ne respectent pas le code de conduite de l’App Store.

Plus de franchise

La firme de Cupertino met également en garde les développeurs contre le marketing trompeur. « Commercialiser votre application de manière trompeuse, par exemple en faisant la promotion d’un contenu ou de services qu’elle n’offre pas réellement (par exemple, des scanners de virus et de logiciels malveillants basés sur iOS) ou en faisant la promotion d’un faux prix, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de l’App Store, est un motif de suppression de votre application depuis l’App Store et la résiliation de votre compte développeur », indique Apple dans son document.

La mise à jour des directives de l’App Store implique également de nouvelles règles concernant les applications qui proposent des contenus ouvertement sexuel ou pornographique, de même que les apps qui proposent d’acheter de la marijuana. Les premières devront indiquer clairement la nature de leur contenu et les secondes pourront proposer leurs services uniquement dans les zones où ils sont autorisés.

Apple rappelle également sa nouvelle politique en matière de suivi publicitaire. Une app ne peut récolter des informations au sujet d’un utilisateur en dehors de son application, si ce dernier a désactivé le suivi publicitaire. De plus, si un compte n’est pas nécessaire pour profiter des services d’une app, Apple prône une utilisation sans compte.