Certaines apps pourraient proposer des sommes d’argent à leurs utilisateurs pour pouvoir les tracker.

La nouvelle politique d’Apple en matière de suivi des utilisateurs est entrée en vigueur sur iPhone avec le déploiement d’iOS 14.5. Cette mise à jour impose aux développeurs d’application d’obtenir le consentement de leurs utilisateurs pour les suivre en dehors de leur app à des fins publicitaires. Un coup dur pour de nombreuses applications dont le modèle économique repose sur le suivi publicitaire. Pour pallier cela, certains développeurs pourraient tenter d’acheter leurs utilisateurs, afin qu’ils les autorisent à récolter des données à leur sujet en dehors de leur app. Un comportement qui n’est évidemment pas toléré par Apple.

Sur son site dédié aux développeurs, l’entreprise américaine détaille quel type de communication peut accompagner la fenêtre de demande d’autorisation de suivi et surtout ce qui n’est pas permis.

Il est notamment question des incitations financières qui ne sont pas tolérées par Apple. « N’offrez pas d’incitatifs pour répondre à la demande. Vous ne pouvez pas offrir aux gens une compensation pour avoir accordé leur permission, et vous ne pouvez pas refuser des fonctionnalités ou du contenu ou rendre votre application inutilisable tant que les gens ne vous permettent pas de les suivre », indique ainsi la firme de Cupertino.

Apple interdit également aux développeurs de précéder la demande d’autorisation de suivi par un message personnalisé pouvant mener les utilisateurs en erreur. « Les gens tapent parfois rapidement pour ignorer les alertes sans les lire. Un écran de messagerie personnalisé qui tire parti de ces comportements pour influencer les choix entraînera le rejet par App Store Review », indique ainsi l’entreprise à la pomme sur son site.

Si les développeurs ne respectent pas les règles d’Apple, leurs applications pourraient être supprimées de l’App Store.