A chaque fois qu’un de leurs morceaux est écouté, les artistes touchent 0,01$ sur Apple Music. 

Dans une lettre aux artistes, le géant américain déclare rémunérer les musiciens, chanteurs et groupes 0,01$ par stream, soit deux à trois fois plus que son principal rival, Spotify.

Dans sa lettre, Apple fait les yeux doux aux artistes en déclarant “Nous croyons qu’il faut payer chaque créateur au même taux, que chaque lecture d’un morceau a une valeur, et que les créateurs ne devraient pas avoir à payer pour promouvoir leur musique”. La plate-forme compte aujourd’hui plus de 60 millions d’abonnés, près de trois fois moins que son rival, Spotify, qui a récemment franchi le cap des 155 millions d’abonnés payants.

La multinationale plaide pour moins d’opacité dans le secteur. Elle n’hésite d’ailleurs pas à donner des détails cruciaux sur son modèle économique. “Nous payons un taux de 52% aux labels. Bien que d’autre services payent les labels à un taux bien inférieur, nous payons au même tarif tous les labels. Cela signifie que les artistes peuvent distribuer leur musique comme ils le veulent, signer avec un label ou rester indépendant” explique le géant américain dans sa lettre.

Apple ne communique pas de chiffres sur les revenus spécifiques de son service. La rumeur veut toutefois qu’Apple Music coûte plus d’argent au géant américain qu’il n’en rapporte pour le moment. Car c’est un fait, l’industrie du streaming musical rapporte peu, même aux plus gros acteurs. Les coûts sont pharaoniques et le modèle économique entier est basé sur une croissance du nombre d’abonnés payants.