Peu de chances de voir l’application débarquer un jour sur le Play Store. 

Epic Games a publié des documents internes pour soutenir son cas face à Apple dans le bras de fer qui l’oppose au géant américain dans le cadre de l’affaire Fortnite. Lesdits documents en révèlent davantage sur la stratégie du groupe informatique, qui maintiendrait volontairement l’exclusivité de son logiciel Messages, bien qu’une grande partie de ses clients soient demandeurs pour que celui-ci se retrouve sur les autres plates-formes dont Windows et Android.

Eddy Cue a toutefois confirme ainsi qu’Apple “aurait pu faire une version sur Android de Messages qui fonctionnait avec iOS”, offrant ainsi “une compatibilité avec la plate-forme iOS de sorte que les utilisateurs des deux plates-formes auraient pu échanger des messages entre eux de manière transparente”. Les échanges de mails révèlent toutefois que Craig Federighi, le vice président du Software Engineering aurait fait peser de tout son poids sa volonté de ne pas rendre le service disponible sur d’autres plates-formes. Selon lui, déployer Messages sur Android reviendrait à “supprimer un obstacle aux familles possédant un iPhone pour donner à leurs enfants des téléphones Android.” Craig Federighi ne serait pas le seul à penser de la sorte puisque Phil Schiller aurait secondé ses propos. “Le déploiement de Messages sur Android nous fera plus de mal que de bien.”

L’application Messages permet aux propriétaires d’iPhone et d’iPad de s’échanger des messages, photos et smileys qui seront soit envoyés sous la forme de messages dans l’app lorsque le destinataire du message a également un iPhone, soit sous la forme de SMS ou MMS s’il dispose d’un téléphone Android. Google a développé sa propre version d’iMessage, qui est baptisée Android Messages, mais le logiciel n’est malheureusement pas compatible avec celui d’Apple.