Certains MacBook présentent un défaut d’éclairage, problème qui aurait été connu d’Apple.

L’entreprise technologique à la pomme fait l’objet de graves accusations. Selon un recours collectif, Apple aurait sciemment vendu des MacBook Pro présentant un défaut de fabrication. Sur certains modèles, le rétroéclairage prenait l’apparence d’un éclairage de scène (voir photo plus bas), avant de tomber en panne. De graves accusations pour Apple, mais selon le juge fédéral américain en charge de l’affaire, ces dernières sont fondées.

Le juge a en effet estimé qu’Apple était conscient du problème qui touchait certains MacBook Pro et les aurait tout de même mis en vente, refusant dans un premier temps de prendre en charge les réparations des ordinateurs concernés, malgré la garantie. La firme de Cupertino a fini par mettre en place un programme pour réparer les MacBook Pro 13’’ touchés, excluant les modèles 15’’.

Crédit : 9to5mac

Or, selon les plaignants, les modèles de MacBook Pro 15’’ seraient également touchés par le problème de rétroéclairage et Apple en serait conscient. L’entreprise américaine aurait d’ailleurs continué à les commercialiser malgré le défaut de fabrication.

De plus, Apple aurait délibérément supprimé des messages d’utilisateurs abordant ce problème sur son forum. Allégations que va examiner le juge californien.

iFixit, le spécialiste des réparations de produit, avait indiqué qu’Apple avait changé de câble ruban dans le MacBook Pro, optant pour un modèle beaucoup plus fin. C’est ce câble qui serait à l’origine du problème d’affichage.

À l’heure actuelle, Apple n’a pas encore réagi à la décision du juge américain. L’affaire n’est en tout cas pas terminée. À terme, la firme californienne pourrait se retrouver dans une position particulièrement délicate.