Le nombre d’escroqueries est en forte hausse sur l’App Store.

Il semblerait qu’Apple soit en train de procéder à un petit ménage de printemps au sein de sa boutique d’applications. Après avoir chassé plusieurs applications frauduleuses de l’App Store, la firme à la pomme s’attaquerait désormais aux apps et abonnements proposés à des prix irrationnellement élevés, comme le rapportent nos confrères de 9to5mac.

Selon un mail de rejet reçu par un développeur, Apple prêterait davantage attention aux conditions d’accès des applications et autres abonnements. Le mail en question rejetait la demande du développeur pour que son app rejoigne l’App Store. La firme américaine a justifié sa décision en indiquant que le prix des produits proposés dans l’app ne « reflètent pas la valeur des fonctionnalités et du contenu proposés à l’utilisateur ». Dans son mail de réponse, Apple va jusqu’à qualifier l’offre du développeur d’« arnaque aux clients ».

Une réponse franche et tranchée de la part d’Apple qui peut paraitre suspecte, mais lorsqu’on se penche sur les directions de l’App Store – récemment révisées -, ces dernières font effectivement référence à des arnaques et précisent que « nous ne distribuerons pas d’applications et de produits in-app qui sont des arnaques claires ».

Dans le cas de l’application rejetée, il semblerait que le refus d’Apple était une erreur. Il arrive que le processus de validation de l’App Store se trompe, ce qui était le cas ici, mais cette affaire – dont l’authenticité a été vérifiée par 9to5mac – suggère qu’Apple met un point d’honneur à ce que les prix des applications et services payants proposés sur l’App Store soient justifiés et ne soient pas prohibitifs pour les utilisateurs.

Une bonne chose en soi pour les clients d’Apple, mais on pourrait tout de même se demander comment une application à 999 dollars (iVIP Blac‪k‬ ) est toujours proposée sur l’App Store, sachant que cette dernière n’offre aucune expérience qui justifie ce prix. À moins qu’Apple se montre plus dur avec les nouvelles applications qui souhaitent rejoindre l’App Store à la suite de l’apparition de plusieurs applications payantes frauduleuses qui n’offraient en réalité aucun service.