La fonction de transparence du suivi des publicités d’Apple est attendue pour le printemps prochain.

La confidentialité est au cœur d’iOS 14. Plusieurs fonctionnalités renforçant la protection de la vie privée des utilisateurs d’Apple ont été introduites avec cette mise à jour majeure d’iOS. Cette dernière s’apprête d’ailleurs à accueillir une nouvelle fonction, celle d’anti-tracking. Une nouveauté qui est plutôt bien vue par l’Union européenne puisqu’elle prône plus de transparence concernant le suivi des utilisateurs et la collecte de leurs données.

Cependant, l’UE n’est pas dupe et met en garde Apple contre une tentative cachée de sa part d’abuser de sa position pour avoir un avantage sur la concurrence.

Margrethe Vestager, vice-présidente de la Commission européenne, a en effet déclaré que pour l’instant aucune plainte officielle n’avait été déposée à l’encontre d’Apple et de sa fonction anti-tracking. Cette dernière semble d’ailleurs conforme à la législation européenne. Cependant, madame Vestager met en garde Apple ; « cela peut être de la concurrence s’il est démontré qu’Apple ne traite pas ses propres applications de la même manière », rapporte Reuters.

À ce sujet, la firme de Cupertino a déjà déclaré que ses propres services devront eux aussi montrer patte blanche, au même titre que les autres applications. Apple a montré sa bonne foi à ce sujet en détaillant la manière dont il collectait des données sur ses utilisateurs dans le cadre des étiquettes nutritionnelles de confidentialité mises en place récemment.

Reste à voir si ce bon comportement le restera sur le long terme. L’UE semble en tout cas garder un œil sur Apple et ses pratiques.