La « grande annonce » tant attendue d’Apple ne cachait aucun nouveau produit ni nouveau service.

La firme de Cupertino vient d’annoncer la mise en place d’une nouvelle initiative pour l’équité raciale et la justice au sein de l’entreprise. Une initiative qui intervient dans un contexte national américain très particulier. Il y a quelques semaines, les États-Unis étaient en effet le théâtre de nombreuses manifestations contre le racisme, à la suite du décès de Georges Floyd lors d’une arrestation musclée.

Dans le cadre de sa nouvelle initiative « Racial Equity and Justice Initiative projects », annoncée en juin dernier, Apple a débloqué une enveloppe de 100 millions de dollars pour « lutter contre le racisme systémique et faire progresser l’équité raciale à l’échelle nationale ». L’objectif de l’entreprise américaine est de « démanteler les barrières systémiques aux opportunités et lutter contre les injustices auxquelles sont confrontées les communautés de couleur », mais aussi de combattre les injustices dont sont victimes ces personnes en raison de leurs origines ethniques.

En parallèle, Apple a également annoncé la création du « Propel Center », d’un centre mondial pour l’innovation et l’apprentissage. Ce centre offrira des programmes, des stages et des opportunités de mentorat. Plus tard cette année, Apple prévoit également d’ouvrir une Apple Developer Academy à Détroit, il s’agira de la première du genre aux États-Unis. « L’académie est conçue pour autonomiser les jeunes entrepreneurs, créateurs et codeurs noirs, en les aidant à développer les compétences nécessaires pour les emplois dans l’économie des applications iOS en croissance rapide », détaille Apple sur son site Internet.

Voilà la grande annonce qu’Apple réservait au monde. Il y a quelques jours, à la suite d’une interview accordée à la journaliste Gayle King, il avait été question qu’Apple fasse « une grande annonce ». S’il était certain qu’il ne s’agirait pas de la présentation d’un nouveau produit, les spéculations à propos de cette grande annonce furent nombreuses.