La prochaine Assemblée Générale d’Apple devrait se tenir le 22 février prochain.

L’année 2020 a été particulièrement mouvementée pour Apple. Outre les problèmes de production liée à la crise sanitaire, la firme de Cupertino a également dû faire face à de nombreuses critiques concernant sa politique au sein de l’App Store, mais aussi à des enquêtes de la part des États-Unis et de l’Europe pour pratiques anticoncurrentielles. L’attention dont fait l’objet l’entreprise américaine a pris de telle proportion qu’Apple prévoit d’en discuter lors de sa prochaine Assemblée Générale.

Parmi les sujets qui seront évoqués, Apple prévoit en effet d’évoquer la pression règlementaire et les problèmes antitrusts dont il fait l’objet. La firme américaine souligne d’ailleurs que les gouvernements « examinent de plus en plus les grandes entreprises technologiques ». Rappelons qu’en 2020, le PDG d’Apple, Tim Cook, a dû témoigner devant le Congrès américain concernant les pratiques anticoncurrentielles de l’entreprise.

S’il a déjà été question de risques en matière de concurrence, c’est la première fois qu’un document officiel d’Apple fait directement référence à des enquêtes concernant un monopole ou à des pratiques antitrusts, preuve que le sujet est au cœur des préoccupations de la firme américaine et que le risque est sérieux.

L’Assemblée Générale serait également l’occasion d’élire les nouveaux membres du conseil et d’approuver la rémunération des dirigeants.